topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : pour la CVR, les massacres de Hutu en 1972 étaient un «génocide» Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 20/12/2021 – Source AFP

Une commission gouvernementale chargée au Burundi d'enquêter sur les massacres qui ont émaillé l'histoire de ce pays des Grands Lacs a déclaré pour la première fois lundi que ceux ayant visé l'ethnie hutu il y a un demi-siècle relevaient d'un «génocide».

La Commission vérité et réconciliation (CVR) a été créée en 2014 pour rendre justice et permettre de tourner la page aux victimes des massacres interethniques ayant frappé le Burundi depuis son indépendance en 1962.

Son président, Pierre-Claver Ndayicariye, a déclaré au Parlement que la CVR avait pu établir le «crime de génocide» contre le peuple hutu en 1972 sous le régime du président de l'époque, Michel Micombero, un Tutsi.

Il a également affirmé dans un discours de trois heures que des «crimes contre l'humanité» avaient été perpétrés contre certains membres de la communauté tutsi à la même époque. Le Burundi a connu une série de massacres interethniques, qui ont culminé en 1972, et de coups d'Etat, prémices à une longue guerre civile (1993-2006).

En 1972, une insurrection hutu éclate contre le pouvoir tutsi. La répression se mue rapidement en massacres systématiques des membres de l'élite hutu, faisant entre 100.000 et 300.000 morts selon les estimations.

Des témoins ont déclaré à la commission qu'en mai et juin de cette année-là, des Hutu étaient transportés chaque nuit par camions depuis la prison de la capitale administrative, Gitega, jusqu'aux rives de la rivière Ruvubu, où ils étaient exécutés et jetés dans des fosses.

Selon Pierre-Claver Ndayicariye, trois années d'enquête ont permis d'exhumer les ossements de près de 19.900 personnes dans 200 fosses communes.

Durant ces enquêtes, la CVR a été accusée de partialité pour avoir concentré ses recherches sur les sites où des Hutu étaient enterrés et ignoré ceux où se trouvaient des victimes tutsi.

La commission est composée presque exclusivement de cadres du parti au pouvoir, issu de l'ancienne principale rébellion hutu lors de la guerre civile et Ndayicariye était à la tête de la commission électorale du Burundi lors des scrutins controversés de 2010 et 2015.

Les Hutu représentent 85% de la population du Burundi, contre 14% pour les Tutsi.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher