topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : les menaces du président Ndayishimiye contre les enseignants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

RFI, 29/01/2022

Après une chute constatée du niveau des élèves burundais, le gouvernement s'est attaqué aux professeurs et a voulu leur faire passer un test de niveau. Suite à une menace de grève et des protestations des enseignants, le test n'aura pas lieu avant la fin de négociations, mais cela n'a pas du tout plu du tout au président Évariste Ndayishimiye.

Le président Évariste Ndayishimiye, a profité de la prière mensuelle de son parti, le CNDD-FDD organisé chaque dernier jeudi du mois, pour dire tout le mal qu’il pense du compromis trouvé entre le ministre de l’Éducation et les syndicats d’enseignants. Il les a donc mis au défi de se lancer dans un mouvement de grève, sous les applaudissements d’un auditoire conquis par son discours musclé.

« Vous avez appris à me connaître, et vous voulez faire grève ? Essayez si vous voulez. Vous savez, enseigner n’est pas une obligation, vous pouvez aller faire l’élevage de porcs ou de poules, personne ne va s’en prendre à vous, assène le président. Je vous rappelle que je passe mon temps à vous enseigner que l’État ce sont les 12 millions de citoyens burundais. Et vous prétendez faire une grève contre vos employeurs ? Si vous refusez d’enseigner à leurs enfants, ils vont vous prendre pour cible, je vous préviens ! ».

« On a de très nombreux jeunes chômeurs qu’on va former à votre place »

Depuis qu’il est aux affaires, le général Ndayishimiye cultive l’image d’un homme de poigne qui n’hésite pas à trancher dans le vif lorsqu’il le faut. Cette fois, il a menacé les enseignants de les mettre tous à la porte.

« Si vous faites la grève, je vais vous remplacer. Prenez alors un fusil si vous n’êtes pas d’accord, on va voir si vous allez gagner contre les 12 millions de citoyens de ce pays, insiste Évariste Ndayishimiye. Il y a toujours eu des recyclages pour les enseignants, mais dès qu’ils ont compris cette fois qu’on allait identifier ceux qui n’ont pas les capacités requises pour enseigner, ils ont menacé de faire une grève. Allez-y, faites votre grève… On a de très nombreux jeunes chômeurs qu’on va former à votre place. Après tout, un enseignant ça se forme en trois mois maximum ».

Sur Twitter, Parcem, une organisation militant pour la bonne gouvernance au Burundi a invité le gouvernement burundais « à la prudence ». Elle rappelle que le droit de grève est reconnu par la constitution du Burundi, avant de conclure qu’en démocratie, « la force de l'argument prime sur l'argument de la force ».

Depuis quelques années, le gouvernement a initié une grande réforme de l’enseignement de base en mettant en place ce qu’on appelle les Ecofo, les écoles fondamentales, qui combinent l’école primaire et le collège. Les enseignants pointent de multiples défaillances dans le système : classes bondées, manque de matériel didactique, des directeurs nommés sur une base partisane, des programmes mal ficelés.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher