topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Guinée/Burundi : serrée à Conakry, pliée d’avance à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Analyses

L’observateur Paalga, mardi 29 juin 2010

C’est en principe ce mercredi 30 juin 2010 que seront rendus publics les résultats provisoires de la présidentielle au Burundi et en Guinée. Du côté de Bujumbura, il n’y a pas de suspense dans la mesure où le professeur d’éducation physique et sportive Pierre Nkurunziza a engagé une course en solitaire vers le palais pour se succéder à lui-même, ses six adversaires s’étant retirés pour protester contre des fraudes présumées.

L’enjeu de ce scrutin burundais reste donc le taux de participation et le score que le candidat du parti au pouvoir va s’octroyer. La politique de la chaise vide, adoptée généralement par les oppositions africaines, s’avère improductive, surtout quand le rapport de force est déséquilibré. Mais à vouloir régner seul et sans partage, le leader du CNDD-FDD est en train de souffler sur des braises, parce que le Burundi sort à peine d’une situation de guerre.

Ni les blessures ni les meurtrissures ne se sont encore guéries et il faudrait éviter ce qu’on pourrait appeler la rechute post-traumatique. Nkurunziza est quand même bien placé pour savoir que c’est l’exclusion, qu’elle soit ethnique, politique ou de toute autre nature, qui fait le lit de l’instabilité et des conditions violentes comme celles qu’a connues ce petit pays de la région des Grands Lacs. Si à vaincre sans péril, le président burundais va triompher sans gloire, en Guinée, on attend également les résultats ce mercredi, mais les choses semblent corsées.

Les chiffres officiels à l’issue de ce premier tour ne sont pas encore connus. Toutefois, quatre candidats, à savoir Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté, émergent du lot. Et pour certains observateurs de la scène politique guinéenne, le second tour devrait opposer le 18 juillet prochain Cellou Dalein Diallo de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Alpha Condé du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), à moins que ce ne soit Sidya Touré de l’Union des forces républicaines (UFR).

On n’a pas encore les vraies tendances qu’on entend des récriminations venant de l’UFDG. En effet, Cellou Dalein Diallo a dénoncé des irrégularités à Matam et à Ratoma, deux grosses communes de Conakry, notamment des dizaines d’urnes qui auraient inexplicablement disparu dans la nuit du 27 au 28 juin avant de réapparaître subitement au petit matin. Et l’UFDG d’affirmer que ces urnes ont été bourrées, mettant finalement en garde la Commission électorale nationale indépendante contr  e toute tentative de fraude. Simple suspicion ou fait avéré sur la base de preuves tangibles et irréfutables ?

En tout cas, une telle sortie n’est pas pour rassurer quant à des lendemains postélectoraux paisibles car si d’aventure, le leader de l’UFDG ne figurait pas dans le couplé gagnant, pour emprunter au jargon des turfistes, il pourrait toujours dire qu’il avait prévenu et ses partisans pourraient laisser libre cours à leur colère s’ils se sentaient floués. C’est le lieu d’en appeler au sens de l’Etat et de la responsabilité des hommes politiques afin qu’ils adoptent un comportement fair-play en acceptant le verdict des urnes pour éviter à la Guinée de sombrer dans le chaos.

Par Adama Ouédraogo Damiss

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher