topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les femmes des pays des Grands Lacs s'engagent pour une économie plus verte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

RFI, 12/04/2022

Les femmes entrepreneures des pays de la région des Grands Lacs s’engagent pour la promotion d’une économie plus verte. Elles viennent du Rwanda, du Burundi et de la RDC. En effet, ces entrepreneures ont présenté quelques-unes de leurs initiatives le mois dernier à Lubumbashi lors de la rencontre de la plateforme des villes francophones sur l’égalité et le changement climatique.

Au Burundi, près de 90% des femmes travaillent dans l’agriculture, selon la FAO. Elles produisent des haricots, des pommes de terre, du maïs. Ces dernières années, le Burundi est victime d'inondations et de glissement de terrain. Pour faire face à ces catastrophes dues au changement climatique, les agricultrices ont développé certaines techniques.

« Maintenant, vous pouvez voir sur toutes les collines des haies anti-érosives. Les femmes font des courbes de niveau. Tout cela vise à atténuer les effets des aléas climatiques qui provoquent des glissements de terrain », explique Anonciata Senda Zirasa, représentante des femmes burundaises à la rencontre de Lubumbashi.

Au sud de la RDC, à Lubumbashi, les femmes entrepreneures se sont aussi tournées vers l’économie verte. C’est le cas d’Aimerance Nzuzi, responsable de l’entreprise Aimy Busness. Elle produit du charbon écologique à base de déchets ménagers. Elle contribue ainsi à la protection de la forêt.

 « Pour répondre par exemple aux besoins de 200 ménages en charbon, il faut couper au moins 2 000 arbres. Et si nous, Aimy Busness, nous pouvons fournir du charbon écologique à 200 ménages, nous allons protéger 2 000 arbres. C’est vrai que ça ne va pas arrêter la coupe excessive du bois, mais ça va diminuer ».

Marie Claire Yaya, elle aussi congolaise, dirige la Ferme LUGO spécialisée dans l’agrotransformation et la sensibilisation aux questions écologiques. « Moi, j’ai initié carrément un centre pour apprendre aux gens comment développer une agriculture durable, comment combiner l’agroforesterie et les autres cultures pour que la communauté puisse se retrouver économiquement, financièrement tout en faisant le stock de carbone dont la nature a besoin afin de préserver l’environnement »

Préserver l’environnement passe également par une bonne gestion des ordures, source de pollution. Depuis deux ans, l’entreprise Exact Congo s’est engagée dans ce secteur. « Dans la commune de Kamalondo, nous avons ciblé 600 ménages. Ensuite, nous les avons formés sur le tri des déchets et nous avons remis à chaque ménage trois sacs-poubelles, détaille Elvire Nseya, directrice d’Exact Congo. Aussi, nous avons initié des femmes à la transformation des déchets dégradables en engrais bio et à des procédures d’incinération d’autres déchets. »

Les femmes de la région des Grands Lacs ne manquent ni d’idées ni d’énergie pour faire avancer la cause de l’environnement dans une zone où les problèmes écologiques ne cessent de s’aggraver.

De notre correspondante à Lubumbashi

Par : Denise Maheho

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher