topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le pouvoir burundais détient le docteur Sahabo et contrôle le Kira Hospital Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

RFI, 23/04/2022

La défense du directeur général du plus moderne des hôpitaux du pays, le Dr Christophe Sahabo, « lance un cri d'arme », selon leur propre expression, trois semaines après son arrestation.

L'arrestation du Dr Christophe Sahabo, directeur du Kira Hospital-Swiss Clinic par les très redoutés services secrets burundais, qui dépendent directement de la présidence, remonte au 1er avril dernier.

Aucun officiel n'a accepté jusqu'ici de s'exprimer sur le motif de son arrestation, mais des rumeurs distillées par le Service national de renseignement, avaient invoqué des détournements, alors que des sources concordantes pointent plutôt une volonté du pouvoir de s'accaparer cet établissement, dont l'actionnaire principal est une société privée suisse.

Les avocats de la défense dénoncent de nombreuses irrégularités depuis cette arrestation. Le code de procédure pénal burundais prévoit une garde à vue de sept jours renouvelable une seule fois, ainsi que la présence d'un avocat lors d'un interrogatoire. Rien de tout cela n'a été respecté par le Service national de renseignement, dénonce la défense du Dr Christophe Sahabo, qui pointe également son arrestation de nuit et sans mandat d'arrêt.

Contraint à la démission

Les deux avocats, Me Emmanuel Hakizimana et Ernest Ndikumukama, insistent également dans leur correspondance sur « un grand traumatisme moral » infligé au médecin. Leur client est détenu jusqu'ici au secret, ni ses proches, ni ses avocats n'ont pu le voir depuis son arrestation il y a 22 jours. Et pire selon ses avocats, le Dr Sahabo n'a pas eu accès à des soins appropriés malgré « plusieurs crises sévères » d'asthme.

Ils en appellent donc au procureur général du Burundi, en rappelant que personne ne connaît jusqu'ici le mobile de son arrestation.

En attendant, le pouvoir burundais a pratiquement déjà pris le contrôle du Kira Hospital, selon nos sources.

Le Dr Christophe Sahabo a été contraint à la démission le jour de son arrestation. Le président du Conseil d'administration d'origine française, le Dr Jean David Pillot, arrêté en même temps que lui, a été relâché dès le lendemain. Mais il n'a pu quitter le Burundi que quelques jours plus tard après avoir été forcé à la démission, selon toujours nos sources. Depuis, un nouveau conseil d'administration présidé par un proche du pouvoir a été installé, sans l'accord de l'actionnariat majoritaire privé. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher