topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La FAO appuie des « jardins de case » au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 27 mai 2022

Bujumbura, Burundi - Au Burundi, un nouveau concept de « Jardins de case », généralement implantés aux abords immédiats de l’habitation et constituant le domaine familial le plus intensivement exploité, a permis aux ménages de récolter trois fois l’année et de pérenniser un rendement moyen de 55 kilogrammes de légumes, indique le rapport annuel 2021 du Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Par ailleurs, une production agricole, en toutes saisons, a été possible grâce à des méthodes d'irrigation collinaire.

Au cours des saisons de l'année culturale 2020-2021, l'agence onusienne indique avoir financé l'irrigation des champs collinaires, s'étendant sur 5,5 kilomètres, et la réahabilitation d'un mico barrage pour alimenter 580 hectares d'embouchures.

Dans ce pays, où plus de 90 pc de la population vit de l'agriculture de subsistance, la FAO a validé en 2019, un programme global de ses interventions, jusqu'en 2023, en partenariat avec le gouvernement burundais.

L’augmentation de la production, pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et l’amélioration des moyens d’existence des vulnérables ainsi que le peuplement du cheptel sont les principaux axes de ce programme.

Au cours des saisons de l’année culturale 2020-2021, la FAO rapporte une distribution de 34 tonnes de semences de qualité et d’autres intrants d’accompagnement.

Grâce à cette aide, 142.000 ménages ruraux ont produit plus de 16.000 tonnes d’aliments diverses.

Pour préparer les ménages vulnérables à faire face aux périodes de soudure, la FAO a encore aidé dans la mise en place de 12 greniers, gérés par des associations de femmes.

L’organisation onusienne a également appuyé 146 multiplicateurs de semences dans plusieurs provinces burundaises, en leur apportant 27 tonnes de semences certifiées de haricot bio fortifié.

Cet appui a permis de produire 270 tonnes de semences de haricots bio fortifiés qui ont été rachetés par la FAO et redistribués aux populations appuyées.

Un autre appui de 05 tonnes de semences de qualité a permis à 100 groupements de producteurs et 10 coopératives de récolter 150 tonnes de grain de maïs.

La FAO a encore assisté 6.000 ménages vulnérables avec plus de 5,8 millions de boutures ou cordes de patates douces ayant généré une production de 786 tonnes de patates douces.

Le rapport mentionne encore la distribution de 35.000 rejets d’ananas, autant de rejets de bananiers auxquels se sont ajoutés 5.000 plants de pommes et 2.000 de macadamia à 3.675 ménages « afin de diversifier la production et les sources d’alimentation ».

L’agence spécialisée des Nations unies est aussi intervenue dans le renforcement du capital productif par la distribution de l’outillage agricole.

Ainsi, plus de 9.000 matériels agricoles, composés de 3.000 houes, autant de pelles et de pioches, 50 pulvérisateurs et 100 arrosoirs ont été distribués à plus de 3.675 ménages producteurs « pour améliorer leurs moyens d’existence ».

Au niveau de l’élevage, la FAO indique avoir appuyé le repeuplement du petit bétail à hauteur de plus de 5.000 animaux domestiques, comme les poules, les caprins, les porcins et les lapins, au profit de 2.122 ménages du pays.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher