topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Roi des Belges dit à la RDC ses regrets pour la colonisation, sans excuses Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 08/06/2022 – Source Reuters

 Le roi Philippe a renouvelé mercredi lors d’un discours à Kinshasa ses profonds regrets pour l’exploitation, le racisme et les violences infligés lors de la domination coloniale belge en République démocratique du Congo (RDC), tout en s’abstenant une nouvelle fois de présenter des excuses officielles.

En 2020, Philippe est devenu le premier roi des Belges à exprimer ses regrets pour les “souffrances et humiliations” infligées par l’ancienne puissance coloniale en RDC et certains Congolais espéraient qu’il profiterait de sa première visite officielle dans le pays depuis son accession au trône en 2013 pour présenter des excuses.

“Bien que de nombreux Belges se soient sincèrement investis, aimant profondément le Congo et ses habitants, le régime colonial comme tel était basé sur l’exploitation et la domination”, a dit le roi Philippe devant les élus des deux chambres du Parlement congolais réunis à Kinshasa, la capitale de la RDC.

Le régime colonial était basé sur “une relation inégale, injustifiable (...) marquée par le paternalisme, les discriminations et le racisme”, a-t-il poursuivi, ce qui “a donné lieu à des exactions et des humiliations”.

“Je désire réaffirmer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé.”

Selon certaines estimations, jusqu’à 10 millions de Congolais ont été tués ou sont morts de faim ou de maladie lors des vingt-trois années durant lesquelles, de 1885 à 1908, le roi Léopold II s’était octroyé le pays à titre personnel, avant de céder le Congo à la Belgique, jusqu’à l’indépendance en 1960.

Malgré l’absence d’excuses, le roi Philippe a reçu un accueil chaleureux de la part du président congolais Félix Tshisekedi et de nombreux responsables politiques de RDC. La foule a agité des drapeaux belges à l’occasion de cette visite et une banderole a été déployée sur le Palais du Peuple, où siègent les parlementaires, avec l’inscription “Une histoire commune”.

Arrivé mardi en compagnie de son épouse Mathilde et du Premier ministre Alexander De Croo pour une visite d’une semaine qui le conduira également à Bukavu et Lubumbashi, dans l’est de la RDC, le souverain a aussi remis mercredi au directeur du Musée national de Kinshasa un masque kakuungu de l’ethnie Suku détenu depuis des décennies par le Musée royal de l’Afrique centrale de Belgique, dans le cadre d’un “prêt de longue durée”.

“Je suis ici pour vous rendre cette oeuvre exceptionnelle afin de permettre aux Congolais de la découvrir et de l’admirer”, a déclaré le roi Philippe au côté de Félix Tshisekedi. “Il marque le début symbolique du renforcement de la collaboration culturelle entre la Belgique et la RDC.”

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher