topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
HRW appelle les autorités burundaises à « passer des promesses aux actes » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Human Rights Watch, 23 septembre 2022

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU devrait maintenir la surveillance internationale de la situation des droits humains au Burundi

HRW Intervention Orale Point 4 - Dialogue Intéractif avec le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le Burundi - HRC51

Nous remercions le Rapporteur spécial pour son rapport et ses mises à jour sur le Burundi. Human Rights Watch reste profondément préoccupé par la crise persistante des droits humains au Burundi. Aujourd’hui plus que jamais, un contrôle international, une vérification indépendante et un rapport détaillé sur la situation sont nécessaires.

Depuis la dernière intervention orale du Rapporteur spécial, les médias et les groupes de la société civile burundais – dont la plupart opèrent toujours en exil – ainsi que des organisations internationales telles que Human Rights Watch, ont documenté comment les services de renseignement nationaux, les forces de sécurité et des membres des Imbonerakure ont continué à commettre de graves violations des droits humains, notamment des meurtres, des disparitions forcées, des actes de torture et des détentions arbitraires. Nous avons constaté que les mesures positives prises sous la présidence d’Evariste Ndayishimiye sont restées limitées.

Parallèlement, l’avocat et ancien défenseur des droits humains Tony Germain Nkina, qui a été arrêté en octobre 2020, est toujours injustement incarcéré. Malgré l’absence de preuves crédibles présentées par l’accusation, il a été reconnu coupable de collaboration avec un groupe rebelle.

Malgré les promesses du gouvernement de s’attaquer au climat d’impunité omniprésent dans le pays et de rétablir la confiance dans le système judiciaire, la grande majorité de ces abus reste impunie. La répression exercée par le gouvernement reste solidement ancrée et,en mai2022, Human Rights Watch a recensé des meurtres, disparitions, détentions arbitraires et actes de torture à l’encontre d’opposants présumés au gouvernement. 

Un exemple particulièrement flagrant concerne le cas de huit Burundais détenus au secret et torturés en Tanzanie. Lorsque la Tanzanie a renvoyé ces réfugiés de force, les autorités burundaises les ont jugés pour participation à des groupes armés. Bien qu’un juge burundais ait déclaré que cette affaire était de nature politique et que le tribunal les ait acquittés de tous les chefs d’accusation retenus contre eux en août 2021, puis à nouveau en appel en mars 2022, six des intéressés sont toujours emprisonnés. 

Le moment est venu pour les autorités burundaises de passer des promesses aux actes. Permettre au Rapporteur spécial d’accéder au pays, libérer toutes les personnes injustement emprisonnées, et enfin arrêter et poursuivre de manière adaptée les auteurs de graves violations des droits humains démontrerait l’engagement du gouvernement en ce sens. Nous demandons en outre au Conseil de veiller à ce que le Rapporteur spécial dispose du temps nécessaire pour accomplir son mandat, et nous soutenons son renouvellement pour une année supplémentaire.

Nous souhaiterions demander au Rapporteur spécial comment il prévoit de mener des consultations inclusives avec les groupes de la société civile, comment il compte poursuivre son travail de suivi des violations des droits humains au Burundi si l’accès au pays continue de lui être refusé, et quelles sont les ressources dont il a besoin pour mener à bien son mandat.

 
Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher