topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Aidez RSF à sauver les rares voix indépendantes du Burundi en signant de toute urgence cette pétition ici 

Dernier hommage au président zambien Levy Mwanawasa Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 03/09/2008 - Source AFP

 Des milliers de Zambiens ont rendu mercredi un dernier hommage au président Levy Mwanawasa, qualifié de "leader visionnaire" et de "vrai Africain", dont les obsèques nationales se sont déroulées à Lusaka en présence de plusieurs chefs d'Etat de la région.

Levy Mwanawasa "était un leader visionnaire. Il travaillait sans relâche pour promouvoir les droits de l'Homme et la démocratie en Afrique. Il disait toujours ce qu'il pensait", a déclaré devant quelque 5.000 personnes le président tanzanien Jakaya Kikwete, à la tête de l'Union africaine (UA).

Le chef de l'Etat zambien, décédé en août des suites d'une attaque cérébrale, s'était distingué des autres dirigeants régionaux en critiquant ouvertement son voisin zimbabwéen.

 Mercredi, le président zimbabwéen Robert Mugabe et son rival, le leader de l'opposition Morgan Tsvangirai, ont mis de côté leurs différences pour assister à ces obsèques.

La veille, M. Mugabe avait loué le "courage" et la "franchise" de celui qui avait notamment comparé le Zimbabwe à un "Titanic en train de sombrer" et dénoncé le "silence scandaleux" de l'Afrique australe.

Le président Mwanawasa, au pouvoir depuis 2002, avait également gagné les faveurs de l'Occident en menant une politique économique orthodoxe. Il avait fait son cheval de bataille de la lutte contre la corruption et le contrôle de l'inflation.

Le chef de l'Etat sud-africain Thabo Mbeki a salué lors de la cérémonie religieuse dans une église baptiste son homologue zambien et en particulier sa "contribution pour l'émancipation de l'Afrique".

"Il croyait en la démocratie dans la région. C'était un vrai Africain qui pensait que des solutions africaines pouvaient répondre aux divers défis du continent", a-t-il poursuivi devant d'autres chefs d'Etat et de gouvernement de la région, le leader ghanéen John Kufuor ainsi que des délégations américaines et britanniques.

Au delà de ces louanges se pose aujourd'hui la question de l'héritage de ce "champion de la démocratie", comme l'a qualifié le président américain George W. Bush au lendemain de son décès.

L'avenir politique de la Zambie apparaît incertain après l'interim assuré par le vice-président Rupiah Banda jusqu'à l'organisation d'une nouvelle élection dans les trois mois suivant la mort du président.

Quatorze membres de son parti, le Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD), se sont déjà portés candidats mais aucune personnalité ne se détache clairement pour lui succéder à la tête de ce pays de près de 12 millions d'habitants, dont 64% vit sous le seuil de pauvreté.

"Monsieur le président, vous étiez un joyau pour l'Afrique, vos ennemis sont aujourd'hui devenus mes ennemis", a lancé la veuve du président zambien, Maureen, huée durant l'oraison funèbre.

Elle avait récemment provoqué une vague de protestations en déclarant que le ministre de la Justice Mandu Magandi devrait succéder à son mari, plutôt que l'actuel vice-président. Fin août, elle avait empêché le leader de l'opposition Michael Sata d'assister à une procession funéraire en hommage à son mari.

Levy Mwanawasa a été enterré mercredi, jour de son 60e anniversaire, au parc Embassy près de la présidence. Ce père de six enfants s'était éteint le 19 août dans un hôpital parisien après avoir subi une attaque cérébrale fin juin en marge d'un sommet de l'UA en Egypte.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher