topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Alerte : La ville de Bujumbura pourrait être détruite en cas de précipitations Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Analyses

@rib News, 01/09/2010

Bujumbura sera détruite !

Par Jac Sentore

Vue aérienne de Bujumbura située sur les bords du Lac TanganyikaA regarder les actualités des dernières semaines sur les catastrophes naturels dans le monde, on remarquerait que l’Afrique a été plus ou moins épargnée. Toute l’Amérique latine a été secouée par des pluies diluviennes et éboulements qui s’en étaient suivi. L’Europe toute entière continue d’encaisser mais à cause des infrastructures trop développées les dégâts sont  restés limiter.

Qu’en est-il du Burundi ?

Il m’est arrivé dans le passée d’évoquer la vulnérabilité de la ville de Bujumbura. De nouveau, mon appel est dirigé vers vous Burundais d’abord, ensuite les autorités et la société civile.

Nous avons tous vu les images d’Haïti après le tremblement de terre qui avait fait des dégâts humains et matériels immense. Nous avions vu aussi l’incapacité des autorités de venir en aide à la population. Nous avions vu aussi que n’eut été la proximité des USA que même l’aide internationale aurait eu mal à arriver sur place parce que l’aéroport avait été détruit.

Chers compatriotes !

De mon point de vue de Géotechnicien/Géohydrologue et de citoyen de Bujumbura; je peux vous confirmer que la ville de Bujumbura a été construite en grande partie sur une zone inondable que les hydrologues belges appelé « la baie de Bujumbura ». La densité des affluents du lac Tanganyika dans cette baie est importante et n’oublie pas surtout qu’une rivière ou un ruisseau est une conduite d’eau ouverte qui se remplisse en fonction de la précipitation. Pour comprendre ; regardez le Pakistan aujourd’hui !

Un autre point important : c’est l’occupation irresponsable et avec la complicité de l’état de la crevasse du lac Tanganyika. Il y a pas très longtemps certaines zones autour du lac étaient faites de marrais et l’homme ne pouvait pas s’y aventurer. Certains quartiers comme Kinindo, Kibenga, Ruvumera/Buyenzi, Quartier Aziatique et Kabondo sont pratiquement dans le lac.

Pourquoi la moitié de Bujumbura pourrait être détruite en cas de précipitations importantes ?

Quelques points défavorables :

La proximité de la crête Congo-Nil ; à moins de 3 km du centre-ville. La vitesse de l’eau qui descendrait des montagnes serait très violente.

L’occupation naïve du lac ; Kinindo, Ruvumera, etc…

L’urbanisation et la bétonisation sauvage de la baie de Bujumbura ; les espaces verts qui jouent le rôle aussi de zones d’infiltration ont quasiment disparus.

La construction sur les ruisseaux et tout près des rivières.

The worst case scenario

Beaucoup de dégâts humains et matériels ; les quartiers de Kinindo, Buyenzi, Ruvumera (jusqu’à l’hôpital Price Régent Charles), Kibenga, Kabondo (jusqu’à la Radio), les quartiers asiatiques et industriels même l’aéroport se retrouverait dans l’eau.

Des quartiers comme Mutanga Nord, Kigobe, Kanyosha, Kamenge, etc… pour être détruits par des débordements de ruisseaux et rivières ou par des éboulements.

Beaucoup d’infrastructures vitales comme l’Usine d’Eau au quartier asiatique, la Radio, les transformateurs d’électricité de la Regideso à Ruvumera ou l’Hôpital Prince Régent Charles, etc.… se retrouveraient dans l’eau.

Et alors ! Qui suis-je vous donner de recommandations ? Personne !

Ou plutôt quelles solutions à court terme ? Quelles solutions à long terme ?

Aux dirigeants politiques !

Je vous demande de renforcer les services de secours quitte à introduire un service civil obligatoire au Burundi.

D’arrêter l’urbanisation sauvage de la baie de Bujumbura.

De trouver des sources alternatives en eau potable pour la ville de Bujumbura. L’usine du lac fournit à lui seul plus de 99% de l’eau distribuée à Bujumbura.

De déplacer dans un court délai les transformateurs d’électricité de Ruvumera.

De renforcer les capacités d’accueil des autres hôpitaux autres que Prince Régent Charles.

De déplacer la capitale politique vers une autre région

De construire un aéroport alternatif au cas où !

Je sais plus quoi dire  et surtout je vous appelle tous à un débat sur ce sujet !

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher