topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – LE PRÉSIDENT BURUNDAIS EST-IL ATTEINT PAR LE CORONAVIRUS ? Le président sortant du Burundi, Pierre Nkurunziza, serait isolé et entouré d’une équipe de médecins, selon les informations qui circulent à Bujumbura. Son épouse a été évacuée jeudi de nuit par avion vers Nairobi; elle aurait été testée positive au Covid-19. [LLB, 29/05/2020] ● LA COMMISSION ÉLECTORALE INVALIDE LES RÉSULTATS OFFICIELS QU’ELLE A PROCLAMÉS PUBLIQUEMENT LUNDI DERNIER : Le président de la CENI vient de retirer du Site Web de la Commission électorale, les résultats officiels qu’il avait lui-même proclamés publiquement lundi dernier, le 25 mai, expliquant qu’ils “ne pouvaient être publiés parce qu’ils n’avaient pas été contrôlés, n’avaient pas été visés par les membres du bureau de la CENI” qu’il préside. [LLB, 29/05/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Retrouvez sur ARIB.INFO l’intégralité des résultats officiels proclamés et publiés lundi 25 mai par la Commission électorale burundaise, puis retirés quatre jours plus tard de son site Internet, car ces chiffres « n’avaient pas été contrôlés, n’avaient pas été visés par les membres du bureau de la CENI », selon son président qui les avait pourtant proclamés solennellement.

PRESENTATION DES RESULTATS PROVISOIRES DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE

PRESENTATION DES RESULTATS PROVISOIRES DE L’ELECTION DES DEPUTES


Scrutin en trompe-l'œil au Rwanda Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Le Temps, Lundi 15 septembre 2008

François Janne d'Othée, de retour de Kigali

GRANDS LACS. Londres se démarque comme le nouvel allié de Kigali. 

Paul KagameLe bleu-blanc-rouge est à l'honneur au Rwanda. Non pas les couleurs de la France, traînée dans la boue à longueur d'articles et de discours, mais celles du Front patriotique rwandais (FPR), le parti au pouvoir, qui s'apprête à rafler la plupart des 80 sièges de députés lors des élections. «Le FPR a mis fin au génocide, il a rapatrié les réfugiés, il veut le développement pour tous», chante-t-on dans les meetings. Des paroles mises en doute par l'opposition: en exil depuis la fin des événements tragiques de 1994, mais fort divisée, elle ne participera donc pas à ce qu'elle appelle une «mascarade» électorale.

Construire la nation

Ce deuxième scrutin législatif post-génocide commence ce lundi par l'élection directe de 53 députés issus des partis politiques, élus pour cinq ans. Les 4,7 millions d'électeurs voteront pour des listes, non des individus. Mardi, 24 femmes seront élues au scrutin indirect. Mercredi, ce sera l'élection des députés représentant les jeunes, et jeudi, celle du représentant des handicapés. La liste du FPR est la plus imposante (elle regroupe six partis). Deux autres partis en lice, le Parti libéral (PL) et le Parti social-démocrate (PSD) jouent les utilités: «Nous ne sommes pas ici pour nous opposer au président Paul Kagame, mais pour construire la nation, a-t-on entendu lors d'un meeting du PL. Le Rwanda n'a pas besoin d'une opposition à l'européenne».

Cette notion de consensus fera-t-elle avancer la démocratie au Rwanda? Le pouvoir peut, certes, revendiquer de belles avancées: sécurité retrouvée, télécoms en plein boom, création d'un régime d'assurance maladie... Mais sur les collines, la pauvreté reste criante. «Les députés préfèrent écouter le pouvoir plutôt que les habitants», ose un paysan. Le pays n'a pas chassé les démons de l'ethnisme et de l'autoritarisme, et l'accusation d'«idéologie génocidaire» pèse sur tous comme une épée de Damoclès.

La France reste «pestiférée»

Ces élections seront supervisées par 80 observateurs européens. Leur chef de mission est l'eurodéputé britannique et ex-acteur Michael Cashman. Il ne connaît ni l'Afrique ni le français, qui est pourtant la première langue étrangère au Rwanda. Mais il a l'avantage d'être Britannique, alors que Londres est devenu le plus fidèle allié de Kigali. L'ancien premier ministre Tony Blair est le conseiller de Kagame pour la «bonne gouvernance économique». La France, elle, reste pestiférée. Les relations diplomatiques sont rompues depuis 2006, et deux observateurs français attendaient toujours leurs visas. Entre Paris et Kigali, le torchon brûle depuis 1994, la France étant accusée d'avoir soutenu les génocidaires. De son côté, la justice française accuse Kagame et son entourage d'avoir descendu l'avion de son prédécesseur Juvénal Habyarimana, un évènement qui déclencha le génocide.

«Au Rwanda, il ne fait plus bon parler notre langue», témoignent les rares Français encore présents. De fait, plus on s'approche du pouvoir, aux mains des anciens exilés revenus d'Ouganda, plus on parle anglais. Ainsi, le président de la commission électorale, Chrysologue Karangwa, qui connaît très bien le français, insiste pour qu'on lui parle dans la langue de Shakespeare. Le français serait-il trop assimilé à l'ancien régime? Les Rwandais «francophones» s'étonnent: «Pour nous, la langue est un outil. Vos histoires de francophonie ne nous concernent pas», témoigne Aimable, journaliste, qui rappelle que la première langue du pays est le kinyarwanda. Faustin Kagame, conseiller en communication du président (sans lien de parenté), enchaîne: «Paradoxalement, c'est Habyarimana le francophone qui, lors d'une crise nationaliste, avait un temps supprimé le français de l'école primaire. Rien de tel aujourd'hui. On parle de plus en plus anglais, mais dans le même temps, le nombre de locuteurs du français augmente, car davantage d'élèves fréquentent l'école». Bref, «l'avancée de l'anglais, c'est la loi du marché, rien de plus». Et le marché qui compte pour le Rwanda, c'est l'Afrique de l'Est, anglophone.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher