topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les Nations Unies allègent leur présence au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 02/01/2011 – Source AFP

Le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB), en place depuis le 1er janvier 2007, a changé de nom et de mandat, devenant depuis ce samedi 1er janvier 2011 une « structure plus légère », le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), selon la résolution 1959 du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le personnel de la nouvelle structure devra passer de quelque 450 personnes à 50 à 60 personnes. Le BNUB sera dirigé par Mme Karin Landgren, une Suédoise actuellement représentante adjointe de l'ONU au Népal, et qui doit prendre son poste en février, selon le ministère burundais des Relations extérieures.

« Le Burundi et sa population ont fait de grands progrès pour éradiquer la violence politique et pour consolider la paix », estime un communiqué de presse du BINUB.

« Ces progrès restent toutefois fragiles, si bien que la Communauté internationale doit continuer d'appuyer le pays, notamment par le biais d'une "structure plus légère" que l'actuel BINUB », justifie le communiqué.

Selon des sources onusiennes, « l'ONU a décidé de créer cette nouvelle structure plus petite et plus discrète suite à la demande pressante de Bujumbura, qui ne voulait plus de cette tutelle ».

« L'opposition n'est pas satisfaite par ce changement de mandat, car le moment est très mal choisi », a réagi Frédéric Banvuginyunvira, au nom de l'Alliance démocratique pour le changement (ADC), une plate-forme de l'opposition constituée d'une dizaine de partis, dont l'ex-rébellion des FNL qui s'est retirée du processus électoral.

« On avait demandé que le BINUB reste en l'état à cause de la violence qui est en train de renaître et de l'intolérance politique qui caractérise ce pouvoir. Mais on n'a pas été entendu », a-t-il regretté.

Des explosions de grenades ont provoqué la mort de trois personnes et en ont blessé huit la nuit du Nouvel An dans la capitale burundaise et la province, selon des sources militaires et médicales.

Le Burundi traverse une grave crise politique depuis les dernières élections générales de cet été, remportées très largement par le parti au pouvoir et dénoncées par l'opposition pour cause de fraudes massives.

Les actes de violence (embuscades, attaques, viols, assassinats ciblés) se sont multipliés et ont été suivis de centaines d'arrestations dans les rangs de l'opposition et de cas de tortures et d'exécutions sommaires.

Le Burundi sort de 13 ans d'une guerre civile entre une rébellion hutue et l'armée dominée par la minorité tutsi. Le conflit a fait plus de 300 000 morts.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher