topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les USA à la base de l’annulation d’un contrat mafieux avec le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 14/01/2011

Pamela Slutz, ambassadrice des USA au BurundiL’ambassadrice des Etats Unis au Burundi, Mme Pamela Slutz, s’est montrée satisfaite par l’annulation d’un contrat d’achat du matériel de sécurité et télécommunication entre la compagnie américaine AAE System Inc et le Gouvernement burundais.

Dans une interview accordée à Isanganiro, une radio privée locale, Mme Pamela Slutz défend l’AAE System affirmant que c’est une « compagnie respectée aux Etats Unis et même dans le monde » avant d’ajouter que l’entreprise avait signé « avec prudence » ce contrat avec le Gouvernement burundais.

L’ambassadrice des Etats Unis au Burundi s’est en outre dite étonnée par le fait que les négociateurs burundais qui avait représenté le Gouvernement n’avaient pas de compétences ou tout simplement l’autorité légale de faire ces démarches.

« L’équipe des Burundais qui se sont présentés comme représentants du Gouvernement du Burundi dans ces négociations, n’avaient pas d’autorité légale de représenter le Burundi » a déclaré Pamela Slutz.

« Quand la compagnie a constaté que cette équipe n’avait pas de compétence de signer les contrats ou de négocier, elle a initié les procédures d’annulation du contrat », a déclaré l’ambassadeur des Etats Unis au Burundi, ajoutant qu’un acte de renonciation mutuelle entre l’AAE Systems et le Gouvernement burundais avait été signé le 7 janvier 2011.

Pour rappel, c’est la veille de la fête de Noël que le président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) avait alerté l’opinion sur un grand scandale politico-financier sans précédent.

Ce marché qui avait été conclut entre le Burundi et l’AAE System devrait coûter au pays plus de 600 millions de dollars américains et avait été signé entre cette compagnie et le Gouvernement burundais représenté par Tabu Abdallah, à l’époque ministre du Plan et de la Reconstruction et aujourd'hui conseiller principal chargé des affaires économiques à la présidence de la République.

Le président de la République Pierre Nkurunziza ne cesse cependant de promettre que les corrupteurs et corrompus seront châtiés sans pitié. Cela n’est pas bien perçu par ceux qui luttent contre la corruption au Burundi qui trouvent plutôt que le président manque de volonté politique pour le faire.

Le Burundi est classé par Transparency International comme le pays le plus corrompu de la région de l’Afrique de l’Est, suivi par l’Ouganda. [MG]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher