topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Les motards victimes d’une affaire de rançon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 11/02/2011

Pourquoi le Pouvoir des Défenseurs de la Démocratie s'en prend-il aux motards ?

Par Pancrace Cimpaye

Les Taxis-moto en circulation dans le centre-ville de BujumburaQuand je dirigeais le bimensuel "La Lumière" en 1999-2001, j'avais créé une rubrique des insolites appelée "Tien ! Tiens !". Dans cette rubrique, des faits incroyables mais vrais étaient rapportés et accrochés les lecteurs. Aujourd'hui cette rubrique des faits surprenants aurait beaucoup de sujets tellement les impairs qui jalonnent la vie politique de notre patrie sont nombreux.

Tenez, Saviez-vous pourquoi les chauffeurs des taxis motos viennent d'être malmenés par le pouvoir autoproclamé du CNDD-FDD ? Saviez-vous pourquoi ces motards qui avaient pourtant été sollicités par le même parti pendant la campagne électorale sont devenus des adversaires à asphyxier ?

Eh bien, ils sont victimes d'un conflit qui opposerait une des grandes maisons qui vend des motos et les hommes "forts" de Bujumbura. En effet cette maison a refusé de verser une contribution colossale qui avait été exigée lors de la campagne électorale.

Aujourd'hui les négociations seraient en cours entre les deux parties. Il semblerait que l'opérateur économique serait en passe de verser une rançon que ces faucons exigent. C'est à cette seule condition que les tracasseries qui frappent les motards s'arrêteront.

Au demeurant le prétexte de  l'impératif sécuritaire avancé par le pouvoir est faux. Il est archi faux. A ce titre le CNDD-FDD sait très bien que quand il menait sa lutte armée, les voitures de luxe comme les Mercedes et surtout de couleur rouge (pour endormir la vigilance sécuritaire de l'UPRONA) assuraient les livraisons requises. Ils ne faisaient pas recours aux motards !

Les maîtres de Bujumbura se souviennent très bien que c'est certaines ambulances qui transportaient la logistique et non les motos !

Alors pourquoi ce pouvoir ne s'en prend pas aux moyens de locomotion qu'il utilisait au beau vieux temps pour passer dans les mailles du filet de la sécurité ? La raison est simple, ce n’est pas la sécurité qui est en jeu mais bel et bien une extorsion d’argent à cet opérateur économique qui vend des motos et assure le service après vente. On doit lui mettre les bâtons dans les roues, l'étouffer, jusqu' à ce qu'il s'acquitte de cette contribution obligatoire. Un financement pourtant illicite, Monsieur Edouard Nduwimana !

Dans l'entre temps les familles qui bénéficiaient des recettes de ces taxis motos peuvent crever. Ainsi marche la loi au pays des DEFENSEURS DE LA DEMOCRATIE.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher