topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO REPREND DU SERVICE RÉGULIER ! Le comité de La Rédaction est de retour après ses congés d'été et le fil de l’actualité reprend son rythme habituel. Merci de votre fidélité. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
21 octobre 1993 : L'armée pose un acte irréparable Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

EDITORIAL

Par La Rédaction - Ijambo – Les quatre vérités, N° - Octobre 1996

21 octobre 1993 - 21 octobre 1996. Il y a trois ans, la folie meurtrière conduisait l'armée à poser un acte irréparable. L'assassinat de son Excellence le Président Melchior NDADAYE, et d'autres autorités issues du FRODEBU, allait plonger le pays dans un gouffre sans fond.

Depuis ce jour, le pays n'a jamais recouvré la sécurité. Trois ans se sont écoulés, emportant pratiquement chaque jour des citoyens burundais sans défense. Trois ans d'engrenage de la violence partout dans le pays, de crimes massifs, de souffrances inouïes, de peurs, d'exils, de pleurs. Trois ans de menaces, de chantage, de pression d'un côté, de traumatismes, de compromissions et de naïveté ou de mauvais calcul de l’autre.

Mais surtout trois ans de lente naissance d'une véritable révolution. Car, avec la décapitation de la démocratie, le 21 juin 1993, un rêve était brisé: celui d'une révolution pacifique. Après avoir longtemps hésité, le peuple burundais, rassemblé derrière les autorités rescapées des massacres de l'armée, a compris que le moment était venu de prendre les armes pour se libérer. Depuis lors, tous les efforts et les moyens déployés par les putschistes et leur armée en vue de démanteler les forces de résistance sont restés vains. Les combattants pour la liberté et la démocratie deviennent chaque jour plus forts. Après la décapitation de l'Etat et des institutions démocratiques issues des élections de juin 1993 par les ennemis de la démocratie, le peuple avait-il encore le choix? Certes pas. Et ce n'est pas de gaieté de coeur que ce dernier  s'est résolu à s'engager dans la lutte armée, car l'ennemi disposait d'un arsenal militaire à même de dissuader les combattants.

Aujourd'hui, le peuple burundais est debout. Debout contre ses assassins, debout contre une armée gouvernementale criminelle; debout pour la liberté, debout pour la défense de la démocratie. Et si la question des réfugiés se pose à nouveau avec une intense acuité dans l'Est du Zaïre, suite aux attaques conjuguées des armées monoethniques des gouvernements Rwandais et Burundais, appuyées par l’Ouganda, nul doute que, dans le dessein putschiste de la junte burundaise, cette tentative d'exportation de la guerre sur la terre zaïroise répond à l'incapacité de l'armée burundaise à maîtriser une guerre qu'elle a elle-même initiée au Burundi.

L'échec de l’armée gouvernementale burundaise à imposer un équilibre de la terreur à une population qui lui est hostile la pousse à user de divers subterfuges pour faire diversion. Pour combien de temps encore? Personne ne le sait car le peuple du Burundi est victime tant de l’armée monoethnique tutsi-hima que de la complicité de puissances étrangères qui s’efforcent à internationaliser le conflit.

La région des Grands Lacs est devenue en effet un terrain de bataille pour des intérêts qui dépassent de loin la volonté de domination de seigneurs de la guerre. Les Etats-Unis, qui ont manqué au rendez-vous de 1885 (Berlin) pour le partage de l'Afrique, chercheraient-ils à damer le pion aux colonisateurs d'hier? Peut-on trouver quelque cohérence aux stratégies consistant à « diviser pour régner », se servir de minorités calquées sur le modèle « aryen » au détriment des peuples dits « inférieurs », financer de nouvelles armées de conquête africaine issues de pays « anglophones », redessiner la carte africaine, ... ?

Cependant, la résistance est en marche. Car, s'ils ne peuvent encore se défendre efficacement contre les assauts des armées de la mort, les Burundais, comme d’autres peuples de la région, ont pris conscience du danger. A moyen et long terme, les régimes anti-démocratiques ont peu de chance de survivre.

La Rédaction

octobre 1996

 
< Précédent

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher