topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO REPREND DU SERVICE RÉGULIER ! Le comité de La Rédaction est de retour après ses congés d'été et le fil de l’actualité reprend son rythme habituel. Merci de votre fidélité. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
NDADAYE constitue un monument humain, un modèle révolutionnaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

EDITORIAL : L’héritage de NDADAYE

Par Cyriaque SABINDEMYI - Ijambo – Les quatre vérités, N° - Octobre 1998

Feu Président Melchior NdadayeAprès une long parcours du combattant, avec comme étapes marquantes l’exil, le retour d’exil, l’opposition dans la clandestinité, l’emprisonnement, la campagne électorale et les trois mois à la magistrature suprême, NDADAYE est mort sauvagement assassiné par une armée sans scrupule. Il est mort président de la République du Burundi, le 21 octobre 1993. Il est mort dans la fleur de l’âge, après une ascension fulgurante, jusqu’au sommet de l’Etat. Mais, comme tous les grands de ce monde, il est parti en laissant au peuple burundais un héritage considérable.

A bien des égards, NDADAYE constitue un monument humain, un modèle révolutionnaire. Il est un de ces hommes d’Etat qui, l’espace d’une courte saison, marque l’histoire de façon indélébile et profonde. L’Afrique en a connu quelques uns : Patrice LUMUMBA, Kwame NKRUMAH, Thomas SANKARA, … Ils ont tout le mérite de l’engagement total, du don de soi, du sacrifice de sa vie pour le bien d’un peuple, pour l’intérêt suprême de la Révolution, de la nation. Confronté à un travail de titan, face à des défis incommensurables, il n’hésite pas un seul instant. Il se jette à corps perdu dans l’action, pour l’intérêt général, le Bien collectif.

Certains ont parlé de naïveté, de maladresse, d’inexpérience, voire d’ignorance du danger. Grave erreur ! NDADAYE n’ignorait absolument pas les risques qu’il courait. Le système qui l’a poussé à l’exil et dans lequel il a difficilement évolué après son retour, il le connaissait bien. Il n’ignorait certes pas que cette armée monoethnique et anti-populaire nourrissait des desseins criminels. Dans ses discours de campagne, il a souvent évoqué l’éventualité de son assassinat : « ils tueront Ndadaye, mais ils ne tueront pas tous les Ndadaye ». D’autres poursuivront le projet révolutionnaire.

NDADAYE est mort pur, sans s’être sali les mains, au terme d’une lutte pacifique. Il est mort de sa vertu. Vertu de la modestie dont il était pétri depuis son enfance et qui le rendait très proche du petit peuple dont il était issu. Vertu de l’idéal politique de la lutte contre l’injustice, l’exclusion, le système criminel et pourri en place depuis l’indépendance, en 1962. Vertu de la tolérance et de l’équité grâce auxquelles il a partagé le pouvoir avec l’opposition sans y être contraint par les règles de l’Etat. Vertu de la confiance dans la perfectibilité de l’homme, peut-être teintée d’une certaine naïveté, mais corrigé par le don de soi jusqu’au bout. Il se savait exposé à la mort, depuis le début des campagnes électorales et même avant.

L’héritage de NDADAYE, c’est le modèle qu’il nous a laissé. C’est aussi son message politique : la lutte contre l’injustice, les exclusions, la corruption, la misère ; l’édification d’un Etat prospère, respectueux des libertés et des droits de l’homme. La balle est aujourd’hui dans le camps de héritiers.

Cyriaque SABINDEMYI

Octobre 1998

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher