topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


KENYA : UN MEMBRE DE LA COMMISSION ÉLECTORALE DÉMISSIONNE ACCUSANT SES COLLÈGUES DE PARTIALITÉ POLITIQUE : "La commission dans son état actuel ne peut certainement pas garantir une élection crédible le 26 octobre 2017. Je ne veux pas faire partie d'une telle parodie", a affirmé mercredi Roselyn Akombe dans un communiqué daté de New York. [BBC Afrique, 17 octobre 2017] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Ndadaye : Eléments biographiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Melchior NDADAYE : Héros de la Démocratie

Premier Président démocratiquement élu au Burundi

Eléments biographiques extraits du livre "Biographie du Président Melchior NDADAYE - L'Homme et son Destin" de Raphaël NTIBAZONKIZA - Edition Bulgarian Helsinki Committee

Melchior NdadayeMelchior NDADAYE est né le 28 mars 1953 à Murama, commune Nyabihanga, province de Muramvya. Fils de Pie NDADAYE et Thérèse BANDUSHUBWEBGE, il était l'aîné de 10 enfants, dont 7 étaient encore en vie avant sa propre mort : 3 garçons et 4 filles. Il était marié à Laurence NININAHAZWE et père de trois enfants : Guéva, Tika et Libertas. Il est mort assassiné le 21 octobre 1993.

En ce qui concerne sa formation intellectuelle : Melchior NDADAYE a fait ses études primaires de 1960 à 1966 à Mbogora (province de Gitega). De 1966 à 1972, il a fréquenté l'Ecole normale de Gitega qu'il a dû quitter en 1972 suite aux "événements" dramatiques qui secouaient son pays natal : le Burundi.

C'est alors qu'il s'est réfugié au Rwanda où il a parachevé ses études secondaires au Groupe Scolaire de Butare, de 1972 à 1975. de 1975 à 1980, il a fréquenté la Faculté des Sciences de l'Education à l'Université Nationale du Rwanda, à Butare. De 1987 à 1992, alors qu'il était en pleine activité professionnelle, Melchior NDADAYE a suivi une formation bancaire à l'Institut Technique de Banque du Conservatoire National des Arts et Métiers de France.

Ainsi, Melchior NDADAYE était détenteur de deux diplômes : une licence en Science de l'Education, et un Diplôme des Etudes supérieures de Banque.

En ce qui concerne l'itinéraire politique : Melchior NDADAYE a été membre fondateur du mouvement des Etudiants Progressistes Barundi au Rwanda (BAMPERE) le 3 janvier 1976 et Président de ce mouvement jusqu'en 1979. En août 1979, il a participé à la fondation du Parti des Travailleurs du Burundi (UBU). Suite au divergence de vue en ce qui concernait les stratégies à adopter pour renforcer le mouvement démocratique, Melchior NDADAYE a démissionné du parti UBU en 1983 et est retourné au Burundi le 5 septembre 1983.

Melchior NDADAYE fut l'un des principaux membres fondateurs, en 1986, du parti SAHWANYA-FRODEBU (FROnt pour la DEmocratie au BUrundi) encore clandestin. Il présida aux destinées de ce parti dès sa fondation (1986), puis continua jusqu'à son officialisation en 1991, son agrément en 1992, sa victoire électorale aux élections présidentielles et législatives des 1er et 29 juin 1993, et jusqu'au coup d'Etat sanglant du 21 octobre 1993 qui emporta sa vie.

En 1988, Melchior NDADAYE a été Premier Secrétaire de l'UTB (Union des Travailleurs du Burundi) en province Gitega. Suite à une intervention le 23 octobre 1988 lors d'une réunion convoquée par le gouverneur de Gitega, dans la foulée des troubles de Ntega et Marangara, Melchior NDADAYE a été emprisonné pour des motifs politiques, du 28 octobre au 28 décembre 1988. Melchior NDADAYE a été membre de la Commission Constitutionnelle de laquelle il a démissionné le 16 août 1991 pour ne pas cautionner un projet qui contenait beaucoup de dispositions aux allures anti-démocratiques évidentes.

Enfin, le 18 avril 1993, un Congrès extra-ordinaire du parti SAHWANYA-FRODEBU désigne Melchior NDADAYE comme candidat du parti aux élections présidentielles du 1er juin 1993. Ce candidat sera soutenu par trois autres partis : le PP, le RPB et le PL. Le soir du 2 juin, lors de la proclamation des résultats officiels des élections, Melchior NDADAYE surclassait élégamment ses deux concurrents.

En effet, les résultats furent surprenants, non seulement pour les upronistes et le PRP vaincus, mais même pour le vainqueur et ses alliés, tellement la réalité dépassait la fiction: Melchior NDADAYE avait gagné les premières élections présidentielles de l'histoire du Burundi! Il obtint 64,79 % des suffrages, de loin plus qu'il ne fallait pour éviter l'organisation d'un second tour; le candidat de l'UPRONA, Pierre BUYOYA obtint quant lui 32,47 %; le troisième candidat et représentant du PRP, Pierre-Claver SENDEGEYA, ne dut se contenter que de 1,44 %.

Ainsi donc, par son succès électoral indiscutable au premier tour, le nouveau Président Melchior NDADAYE passait du statut d'homme politique national à celui d'homme d'Etat; il le prouvera tout au long de sa brève carrière présidentielle. Le 10 juillet 1993, le Président élu, fut solennellement investi Président de la République du burundi. Il sera assassiné le 21 octobre 1993, après 102 jours de pouvoir.

Le coup de force, la nuit du 20 au 21 octobre 1993, a emporté la vie du Président Melchior NDADAYE et de ses principaux collaborateurs : Pontien KARIBWAMI, Président de l'Assemblée Nationale; Gilles BIMAZUBUTE, Vive-Président de l'Assemblée Nationale; Juvénal NDAYIKEZA, Ministre de l'Administration du Territoire et du Développement communal; Richard NDIKUMWAMI, administrateur Général de la Documentation nationale.

Il faut ajouter à ce triste palmarès Madame Eusébie NSHIMIRIMANA, l'épouse du ministre des Relations Extérieures, Sylvestre NTIBANTUNGANYA, elle est tuée en lieu et place de son mari, que les putschistes n'ont pas réussi à attraper.

Même un étranger trouva la mort par les mains des militaires : il s'agit d'un prêtre italien, le père Giovanni MASRONI, curé de la paroisse de Gatsinda.

Parmi les autres victimes de ces lâches assassinats, n'oublions pas les dizaines de milliers de citoyens burundais, parmi lesquels de nombreux cadres politiques. Les violences les plus dure des militaires et gendarmes se passèrent, comme nous l'avons souligné ci-dessus, à l'intérieur du pays, et même en partie à Bujumbura dans le quartier de Kamenge. En moins de 2 mois, l'on comptait entre 50.000 (chiffres avancé par la Commission internationale d'enquête des ONG) et 200.000 morts (chiffres avancé par certains rescapés burundais).

Quant aux délégués du haut commissariat aux Réfugiés, ils estimaient à 100.000 le nombre de tués dans les heurts inter-ethniques, sans compter de très nombreux blessés. Quel que soit le chiffre retenu, on se rend compte de la gravité des tueries. Ces violences se soldèrent par l'exil, en moins de trois mois, d'environ 700.000 réfugiés dont environ 280.000 vers la Tanzanie, environ 300.000 vers le Rwanda, environ 120.000 vers le Zaïre.

La crise sociopolitique qui s'en suivit marque encore l'évolution récente et la situation actuelle du Burundi.

BIOGRAPHIE DE FEU PRESIDENT MELCHIOR NDADAYE

Source l'Aube de la Démocratie n° 119

1. IDENTITE FAMILIALE

  • Né le 28 Mars 1953 à Murama, Commune Nyabihanga, Province Muramvya (Mwaro actuellement)

  • Père : NDADAYE Pie

  • Mère : BANDUSHUBWENGE Thérèse

  • Aîné de 10 enfants

  • Marié à Madame Laurence NININAHAZWE

  • Père de 3 enfants : Gueva, Tika et Libertas

2. FORMATIONS INTELLECTUELLES

  • DE 1960-1966     : Ecole primaire à MBOGORA

  • De 1966-1972     : Ecole secondaire à l’Ecole Normale de Gitega

  • De 19972-1975   : Ecole Secondaire au Groupe Scolaire de BUTARE 

  • De 1975-1980     : Université Nationale du RWANDA, Faculté des

  Sciences de l’Education

  • De 1987-1992     : Formation bancaire à I.T.B du conservatoire des

  Arts et des Métiers de France

Feu Président Melchior NDADAYE était détenteur de deux Diplômes

  • Diplôme de Licence agrégée en Science de l’Education

  • Diplôme des Etudes Supérieures de Banque.

3. ITINERAIRE POLITIQUE

  • Du 3/1/1976 à Août 1979 : Membre fondateur et Président du Mouvement des Etudiants Progressistes Barundi au RWANDA (BAMPERE)

  • Août 1979 : Membre fondateur du Parti des Travailleurs du BURUNDI (UBU)=Umugambwe w’abakozi b’Uburundi

  • En 1983 : NDADAYE démissionna du Parti UBU suite à une divergence idéologique avec ses collègues et retourna au BURUNDI en Septembre 1983

  • En 1986 : Membre fondateur et Président du Front pour la Démocratie au BURUNDI en sigle FRODEBU

  • En 1988 : NDADAYE fut nommé 1er Secrétaire de l’Union des Travailleurs du Burundi (UTB) en Province de GITEGA

  • Le 23/10/1988 , suite à une intervention lors d’une réunion organisée par le Gouverneur de GITEGA, dans la foulée des événements de NTEGA-MARANGARA, NDADAYE fut arrêté, emprisonné du 24/10 au 28/12 à RUMONGE et déclaré personne indésirable en province de GITEGA

  • Le 16 Août 1991 : NDADAYE démissionna de la Commission Constitutionnelle pour ne pas cautionner un projet de constitution aux allures antidémocratiques dans certains de ses dispositions

  • Le 18/04/1993 : NDADAYE fut élu Candidat du Parti Sahwanya –FRODEBU aux élections Présidentielles de Juin 1993.

  • Le 1er Juin 1993 : NDADAYE remporta les élections Présidentielles avec un score d’environ 65%

  • Le 21 Octobre 1993 : NDADAYE fut sauvagement assassiné dans un putsch militaire, après 102 jours de règne.

  • NDADAYE fut consacré Héro National pour la Démocratie le…..

4. VIE PROFESSIONNELLE OU EMPLOIS OCCUPES

  • De 1980-1983 : Professeur au Groupe Scolaire de Save, BUTARE au RWANDA

  • De 1984-1986 : Psychologue au centre Neuro-psychiatrique de Kamenge (CNPK)

  • De 1986-1988 : Directeur du Projet des COOPEC (Coopératives d’Epargnes et de Crédits)

  • De 1989-1993 : NDADAYE fut respectivement Directeur du Service Crédit et Directeur du Service de révision des crédits à la MERIDIAN BANK BIAO (MBB) du Burundi

  • De Juillet à Octobre 1993 : Président de la République du Burundi.

5. VIE PRIVEE

  • NDADAYE s’est marié le 7/7/1984

  • NDADAYE était père de 3 enfants

-         UWIHUSE-MOYA Alain Gueva

-         RY-INKANGA David Lectika

-         EZAKO Marie Libertas

  • NDADAYE aimait lire. Il a lu beaucoup d’ouvrages sur le capitalisme, le socialisme, le communisme et des bandes dessinées

  • NDADAYE aimait jouer avec ses enfants quand il était à la maison

  • NDADAYE aimait le sport et la musique et ne fréquentait pas les cabarets

  • NDADAYE éprouvait beaucoup de passions à l’égard des personnes opprimées et s’approchait des plus pauvres.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher