topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le médiateur sud-africain dans le conflit burundais est à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 20/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le médiateur sud-africain dans le conflit burundais, Charles Nqakula, est arrivé lundi à Bujumbura où il va tenter de faire avancer les laborieuses négociations d'un cessez-le-feu global et définitif entre le pouvoir central et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), a-t-on appris de source diplomatique dans la capitale burundaise.

Peu après son arrivée à Bujumbura, le médiateur a fait savoir à la presse qu'il va rencontrer le président burundais, Pierre Nkurunziza et le leader du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Agathon Rwasa, pour faire le point sur l'état d'avancement du processus inter-burundais de paix.

Le facilitateur n'était pas retourné au Burundi depuis août dernier, date de la signature d'une déclaration d'engagement du chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza et du leader du PALIPEHUTU-FNL, Agathon Rwasa, à accélérer résolument le processus de paix jusqu'à son aboutissement total par au moins deux rencontres hebdomadaires.

Le calendrier de ces rencontres n'a pas été respecté à la lettre, dit-on avec irritation, notamment dans les rangs du PALIPEHUTU-FNL.

Au niveau technique, les travaux du Mécanisme conjoint d'évaluation et de suivi (MCVS) de l'accord de cessez-le-feu liant, théoriquement, les parties belligérantes depuis le 7 septembre 2006, sont également au point mort, apprend-on toujours de sources proches des belligérants.

Le directoire politique, de son côté, a, par contre, fait montre de plus de dynamisme ces derniers jours en allant secouer le médiateur sud-africain à Pretoria et lui rappeler qu'il a jusqu'au 31 décembre prochain pour mener à bonne fin sa lourde tâche, conformément au calendrier fixé par les pays membres de l'initiative régionale de paix pour le Burundi.

La tentaculaire structure internationale, qui assiste la médiation sud-africaine, comprend des représentants de l'Union africaine (UA), ceux des Nations unies, de l'Union européenne (UE) ainsi que des diplomates ougandais et tanzanien, deux pays qui assurent respectivement la présidence et la vice-présidence de l'initiative régionale de paix pour le Burundi.

Tout ce beau monde doit aider les parties au conflit à s'entendre sur plusieurs points encore litigieux dans leur accord de cessez-le-feu et qui font craindre le pire à l'opinion nationale au rythme où s'échauffent les esprits des belligérants chaque jour qui passe.

Le principal point d'achoppement reste la reconnaissance du mouvement rebelle en tant que parti politique autorisé à oeuvrer dans la légalité constitutionnelle.

Le PALIPEHUTU-FNL doit préalablement changer d'appellation à connotation ethnique pour mériter l'agrément officiel comme le veut la Constitution du moment qui bannit l'existence légale de tout parti politique se réclamant d'une ethnie, religion et région, met en avant la partie gouvernementale.

Le mouvement rebelle a, cependant, déjà signifié à qui veut l'entendre qu'il ne renoncera, pour rien au monde, à son identité dans laquelle se reconnaît la grande majorité de la population burundaise.

L'autre grand chantier en souffrance a trait au processus de Démobilisation, désarmement et réintégration (DDR) des combattants rebelles dans une nouvelle vie socioprofessionnelle, une fois qu'un accord global et définitif d'un cessez-le-feu aura été scellé.

Le gouvernement burundais doit également tailler sur mesure les habits des responsables politiques rebelles qui attendent, le moment venu, d'entrer au gouvernement et dans différentes autres institutions du pouvoir pour savourer ensemble les dividendes de la paix retrouvée.

Après Bujumbura, le médiateur sud-africain doit encore se rendre à Kampala et Dar-es-Salaam pour rendre compte des difficultés qu'il rencontre et prendre les avis des chefs d'Etat ougandais, Yoweri Museveni et tanzanien, Jakaya Kikwete, qui coprésident l'initiative régionale de paix pour le Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher