topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : multiplication des convocations de journalistes par la justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 29/07/2011 - Source AFP

Quatre journalistes dont les rédacteurs en chef des deux principales radios privées ont été convoqués vendredi par la justice au Burundi, a annoncé le directeur d'une des stations, dénonçant un harcèlement des médias.

Ce matin, le substitut du procureur de Bujumbura a convoqué le rédacteur en chef de notre station, la RPA, Bob Rugurika, pour "raisons d'enquête", alors que deux autres journalistes étaient convoqués dans les mêmes conditions à Ngozi (Nord), a annoncé Eric Manirakiza, directeur de la Radio publique africaine (RPA, privée).

Le rédacteur en chef de la RPA était convoqué pour la 3è fois en deux semaines, quatre journalistes sont en train d'être jugés pour "diffamation" parce qu'ils ont révélé un scandale qui implique le maire de Bujumbura, Evrard Giswaswa, et un autre de nos journalistes est poursuivi par le procureur de Bubanza (Nord-Ouest), a-t-il ajouté.

Tout ceci relève du harcèlement, a-t-il jugé. Selon lui, le pouvoir cherche à intimider, faire taire les médias privés, notamment la RPA qui traite de dossiers délicats de corruption, d'assassinats extrajudiciaires.

Le rédacteur en chef de la Radio Isanganiro (privée) a aussi été convoqué vendredi dans le bureau d'un autre substitut du procureur.

Les convocations judiciaires régulières de journalistes et les mises en garde du CNC (Conseil national de la communication) relèvent du harcèlement et de l'intimidation contre les médias privées, a réagi Reporters sans frontières. Ces convocations alimentent un climat hostile à la liberté de la presse, a ajouté RSF.

La RPA et Radio Isanganiro, connues pour leurs critiques du pouvoir, sont particulièrement ciblées par les autorités burundaises, a regretté l'organisation de défense des médias, en appelant les autorités à laisser ces médias et leurs journalistes travailler librement.

Ces convocations interviennent alors qu'un bras-de-fer est engagé entre l'ordre des avocats du Burundi et le pouvoir, suite à l'emprisonnement de trois avocats depuis mi-juillet.

Le pouvoir burundais est sur les nerfs car il traverse une passe très difficile, explique un diplomate sous couvert d'anonymat. Selon lui, la corruption et les violations des droits de l'Homme rendent les pays donateurs de plus en plus réticents à aider le Burundi.

En outre, le pouvoir ne parvient pas à réduire les groupes armés naissants et il est confronté à des dissensions internes, poursuit-il.

La multiplication d'attaques meurtrières attribuées à une nouvelle rébellion, suivies d'arrestations massives et autres exécutions sommaires fait craindre à de nombreux observateurs une reprise des hostilités à plus grande échelle dans ce pays marqué par une longue guerre civile qui a fait près de 300.000 morts entre 1993 et 2006.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher