topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Répression tous azimuts Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Analyses

@rib News, 28/08/2011 – Source La Libre Belgique

Marie-France CrosMarie-France Cros

Le pouvoir n’a rien trouvé d’autre pour répondre à une tension croissante.

Le Burundi reprend-il le chemin d’une guerre civile? C’est la question qui taraude de plus en plus de Burundais et d’observateurs au vu de la dégradation de la situation depuis les élections générales de 2010, contestées et boycottées par l’opposition.

La succession de heurts armés en province et jusqu’à Bujumbura fait craindre une nouvelle flambée de violence un an après le retour à la clandestinité de l’ex-guérilla hutue des Forces nationales de libération (FNL), qui fait partie de la dizaine de partis politiques d’opposition qui ont boycotté les scrutins de 2010 en accusant le pouvoir de "fraude".

Le gouvernement du président Pierre Nkurunziza (lui-même issu de la guérilla hutue CNDD-FDD, qui avait participé victorieusement aux élections générales de 2005, à l’issue de la guerre civile) se contente de qualifier les combattants FNL de "bandits", sans vouloir reconnaître de problème politique, bien que l’opposition ait refusé, fin juillet, de participer à une réunion organisée par le pouvoir. "Les conditions d’un véritable dialogue ne sont pas remplies", avait-elle alors fait savoir, notamment les "conditions" à créer pour permettre "le retour des leaders d’opposition en exil" depuis la répression qui a sanctionné son boycott des élections de 2010.

Les relations de Bujumbura avec l’étranger se sont aussi dégradées. L’ambassadeur de Belgique a, le 21 juillet, exigé des sanctions "urgentes" contre les responsables d’exécutions extrajudiciaires (une vingtaine recensées par l’Onu depuis juin 2010) et des grandes affaires de corruption qui gangrènent le régime Nkurunziza. Trois représentants de l’Onu au Burundi et l’ex-ambassadeur d’Allemagne ont été déclarés personae non gratae par Bujumbura, qui leur reproche à tous d’être "proches de l’opposition".

Le pouvoir s’est également mis à dos le monde des avocats, après plusieurs arrestations arbitraires, notamment celle du bâtonnier Isidore Rufyikiri en juillet, pour "outrage à magistrats": Me Rufyikiri avait déclaré que les tribunaux, au Burundi, étaient sous contrôle du pouvoir exécutif. La même conclusion avait pourtant été tirée, en juin dernier, par une étude de l’Observatoire de l’action gouvernementale, conduite par le professeur Michel Masabo, qui soulignait que le pouvoir des magistrats est limité par celui du chef de l’Etat, également président du Conseil supérieur de la magistrature, et leur carrière gérée de bout en bout par le ministre de la Justice.

Le bâtonnier avait tenu les propos incriminés lors d’une manifestation exigeant la libération d’une avocate. Celle-ci, Me Suzanne Bukuru, avait été accusée de "complicité d’espionnage" pour avoir facilité l’interview de ses clients par des journalistes français, clients qui étaient parties civiles dans un procès contre le Français Patrick Faye - chasseur de crocodiles et de serpents renommé, très apprécié au Burundi pour ses activités charitables - condamné pour "viols" en juillet à 25 ans de prison lors d’un procès bâclé et marqué par de graves manquements à la procédure.

Enfin, la presse fait également les frais de la vague de répression. Le Comité pour la protection des journalistes et Reporters sans frontières ont, chacun, dénoncé le harcèlement de journalistes - en particulier ceux de deux radios, Isanganiro et Radio Publique africaine - dénonçant des faits de corruption du régime et des assassinats extrajudiciaires.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher