topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Aidez RSF à sauver les rares voix indépendantes du Burundi en signant de toute urgence cette pétition ici 



Rupiah Banda investi président de la Zambie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 03/11/2008 – Source Reuters

Rupiah BandaLe président zambien par intérim, Rupiah Banda, a prêté serment comme chef de l'Etat après une victoire électorale contestée sur son adversaire populiste Michael Sata.

Prenant la parole après une cérémonie d'investiture organisée à la hâte à Lusaka, Banda s'est engagé à laisser les portes ouvertes aux investisseurs étrangers et à poursuivre la politique de son prédécesseur Levy Mwanawasa, dont la mort en août a entraîné le scrutin présidentiel du 29 octobre.

L'opposant Sata et son parti, le Front patriotique, ont quant à eux parlé d'élection frauduleuse et annoncé qu'ils en contesteraient l'issue devant les tribunaux.

Un différend prolongé pourrait assombrir le climat politique et inquiéter les investisseurs, notamment dans le secteur minier, à un moment où la Zambie, premier producteur de cuivre d'Afrique, ressent les effets de la crise financière mondiale.

Banda, 71 ans, se présente comme un digne successeur de Mwanawasa, dont les bailleurs de fonds étrangers ont salué le bilan économique, notamment en matière de discipline fiscale et de lutte anti-corruption. La Zambie enregistre une croissance moyenne de 5% depuis 2002.

"Nous continuerons d'accueillir les investisseurs étrangers, dans les mines et d'autres secteurs, tant qu'ils respecteront nos lois", a dit Banda sous les applaudissements de ses partisans après avoir prêté serment.

"Je promets d'être un agent de la continuité."

Banda, qui assumait l'intérim présidentiel depuis août, a remporté 40% des 1,79 million de suffrages exprimés jeudi, contre 38% à Sata, selon des résultats définitifs communiqués par la commission électorale. Le reste des voix est revenu à un troisième candidat, Hakainde Hichilema.

L'écart entre vainqueur et vaincu s'élève à 35.209 voix et l'opposition a dénoncé des irrégularités.

"Notre position est toujours de ne pas reconnaître l'élection de Rupiah Banda comme le juste reflet de la volonté du peuple de Zambie", a déclaré Given Lubinda, porte-parole du Front patriotique. "Nous allons demander au tribunal d'ordonner un examen attentif et un recompte des voix."

Sata, qui est populaire dans les milieux ouvriers, avait déjà crié à la fraude après sa défaite contre Mwanawasa à l'élection présidentielle de 2006. Cette fois, il a accusé des responsables électoraux de bourrage d'urnes au profit de Banda et affirmé qu'il n'accepterait pas la victoire de Banda.

"J'ai des preuves que les résultats (de Banda) ont été gonflés. Ils m'ont escroqué en 2006 et ils veulent faire la même chose", a-t-il dit samedi.

Le Front patriotique compte déposer lundi un recours devant un tribunal pour réclamer un nouveau décompte des bulletins.

L'armée a été placée en état d'alerte afin de prévenir d'éventuelles violences. Des témoins ont signalé dès samedi soir un grand nombre de policiers armés en patrouille dans les rues de la capitale alors que Banda était annoncé en tête.

La présence policière a été réduite dimanche et l'on n'a pas fait état d'incidents.

"Le pays est calme et nos agents de sécurité ont fait un énorme travail (pour prévenir) des troubles éventuels. Nous avons déployé des policiers dans des secteurs où l'on s'attendait (à des violences) et ne prévoyons pas d'incidents", a dit le secrétaire d'Etat à l'Intérieur aux journalistes.

Dans son discours, Banda a fait un geste en direction de Sata en assurant ne pas vouloir "gouverner un pays divisé". Il s'est aussi engagé à placer la politique anti-pauvreté au centre de l'action gouvernementale.

Banda, qui a été ministre des Affaires étrangères dans les années 1970, devra s'atteler aux principales difficultés du pays que sont la pauvreté - 65% des 12 millions d'habitants vivent avec moins d'un dollar par jour - et la lutte contre le sida - on compte un million de séropositifs.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher