topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
CAN 2012 / Côte d’Ivoire-Burundi (2-1) : Les Burundais ont bien résisté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

@rib News, 10/10/2011 – Source Abidjan.net

La Côte d’Ivoire s’est imposée difficilement face à son homologue du Burundi, hier dimanche 9 octobre, dans le cadre de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football, prévue au Gabon et en Guinée Equatoriale, en 2012.

Deux réalisations signées Touré Kolo (69eminute) et Yaya Touré (90e minute) ont permis à la Côte d’Ivoire de dompter une équipe volontaire du Burundi, dimanche au stade Félix Houphouët-Boigny. Et de réaliser dans le même temps, un parcours sans faute en éliminatoires de la CAN 2012 : six victoires en autant de sorties dans la poule H.

Mais, il faut l’écrire tout net, la prestation des Eléphants face aux Hirondelles a été insipide. Bony Wilfried, Ya Konan Didier, Kalou Salomon et leurs camarades ont balbutié, là où ils avaient promis faire plaisir aux supporters ivoiriens. « Nous allons marquer beaucoup de buts », avait avancé Kalou Salomon, la veille de la rencontre.

Les supporters rêvaient donc à un score fleuve, surtout que les pachydermes avaient dynamité (5-0) les Amavubi du Rwanda, à Kigali, lors de la précédente journée de ces éliminatoires. Mais, c’était sans compter avec Nahayo Valery, Mabanza Hussein et autres Burundais, qui avaient les ressources nécessaires pour faire douter les pachydermes à domicile.

Regroupés dans leur camp, les hommes venus de Bujumbura, réussiront à faire obstacle à trois offensives orchestrées par Bony Wilfried (5e minute), Ya Konan Didier (27e minute) et Yao Kouassi Gervais (31e minute). Des actions bien molles qui ont provoqué la colère des spectateurs. Ces derniers scandaient le nom de Didier Drogba et Kader Kéita, restés sur le banc. Rien n’y fit jusqu’à la pause.

A la reprise, les Eléphants se ruent à l’attaque mais leur inefficacité ajoutée à leur lenteur légendaire dans la transmission des passes, feront l’affaire des Hirondelles bien en place dans leur bastion. A la 49e minute, Zahoui François sort Bony pour Drogba. Ce changement va libérer Yao Kouassi Gervais dit Gervinho.

A la 69e minute, suite à un raid solitaire de Gervinho, le nommé centre pour Didier Drogba qui ne peut reprendre et dans le cafouillage qui s’en suit, Kolo Touré, monté aux avant-postes, ouvre le score d’un tir puissant qui ne laisse aucune chance au portier burundais, Niyonkuru Vladimir. Kolo qui tenait en maître la défense ivoirienne, venait ainsi de se substituer aux attaquants ivoiriens, muets depuis le début de la partie.

Gervinho reprend le même raid six minutes plus tard. Il sera abattu dans la surface de réparation mais l’arbitre gabonais, Eric Otogo, n’indiquera pas le point de penalty. A la 77e minute, la défense ivoirienne joue arrêtée. Nolabashinze Dugarry, récupère le cuir à la limite du hors-jeu, dans la surface de réparation et trompe Barry Boubacar (1-1).

Un silence de cimetière s’empare du Félicia. Sauf de Yaya Touré. Qui n’avait pas encore dit le dernier mot. A la 90e minute, il saute plus haut que partenaires et adversaires pour smasher le ballon dans les filets burundais, suite à l’excellent corner exécuté par Kader Kéita, entré en jeu quelques minutes plus tôt.

La Côte d’Ivoire s’impose in extrémis 2-1. L’honneur est sauf. Le statut respecté. Mais le festival de buts promis, non.

Annoncia Sehoué

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher