topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des interrogations sur le détenteur des armes saisies à l’Université du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 17/10/2011

Deux étudiants ont été tués dimanche matin au campus de Mutanga de l’Université du Burundi, au moment où la police procédait à une fouille perquisition dans la chambre d’un étudiant qui se disait être major dans les rangs de la Fronabu–Tabara, un mouvement armé opérant selon lui à l’Est de la RD Congo, a-t-on constaté sur place.

Une des deux victimes est mort sur le champ, l’autre a rendu son âme alors qu’il était transporté vers l’hôpital, selon des sources sur place au campus Mutanga. L’une des victimes est un jeune étudiant en première année de la faculté d’économie, originaire de la colline de Jimbi en commune de Mabanda.

La première victime a été touchée au ventre par une bombe de gaz lacrymogène avant qu’elle n’explose pour dégager de la fumée. L’autre victime avait été touchée par une balle en pleine tête et est morte sur le chemin vers l’hôpital Roi Khaled de Bujumbura.

Lors de cette fouille, le porte-parole de la police a fait savoir que 7 chargeurs, 4 grenades et des paires de chaussures de militaires avaient été découverts dans cette chambre du campus Mutanga.

Le doute plane sur la découverte de ces armes

Alors que la police ceinturait l’endroit où se trouvaient ces armes, leur propriétaire du nom de Zéphirin Nzosaba disait qu’il ne craignait rien. Etudiant en 2ème candidature au département de Géographie, ses condisciples disent qu’ils regrettent qu’il y ait eu perte de vies humaines à cause de cet homme qualifié de « troubadour » par ses collègues.

« Il savait ce qu’il avait fait car même celui avec lequel il partage la chambre avait passé la nuit ailleurs » a raconté l’un des étudiants de sa classe.

Selon des sources sur place à Mutanga, l’auteur de ce désordre, qui a mis sous le choc toute la communauté de l’Université du Burundi, aurait averti celui avec lequel il partageait la chambre de vider les lieux.

Une autre source a fait savoir que le détenteur des armes s’exprimait sans aucun problème alors qu’il venait d’être attrapé par la police en possession des armes.

« Il savait ce qu’il avait planifié car il se montre confiant » a raconté une autre personne trouvée sur place à Mutanga ce dimanche matin.

Une question qui a été soulevée chez les étudiants de ce campus est de savoir pourquoi la police lui a permis de donner une interview aux journalistes, alors que dans les autres cas la police ne permet jamais aux personnes arrêtées de parler à la prsse.

Des candidats au plan « safisha » dans les campus

Selon les étudiants rencontrés au campus Mutanga, il y une liste de 17 étudiants qui seraient recherché par les services de renseignement burundais. Selon eux, il est fort possible que la police cherche à briser l’unité de ces étudiants pour pouvoir les arrêter sans aucune résistance.

Le porte-parole de l’Alliance des Démocrate pour le Changement (ADC-Ikibiri, opposition) se montre lui aussi prudent face à cette découverte d’arme. Selon Chovineau Mugwengezo, il y a des cas où la police amène des armes pour pouvoir arrêter ceux qu’elle veut arrêter. Il appelle les étudiants à rester soudés et à résister à des sollicitations malveillantes.

Le recteur de l’Université, Dr Gaston Hakiza, a fait savoir que des enquêtes sont encours et que ceux qui ne sont pas inscrits dans cette Université ne seront plus logés car, déplore-t-il, il y a des gens qui ne sont inscrits dans cette Université publique mais qui y logent suite à la pauvreté qui fait que certains étudiants ne soient pas capable de se louer une chambre dans un quartier.

Il a fait savoir que l’Université allait instaurer un jour de deuil en mémoire de ces étudiants tués par la police.

Notons que le détenteur des armes saisis est originaire de la province de Kayanza et qu’il venait de passer trois ans en deuxième candidature. Cela lui confère aussi une personnalité douteuse, car, souligne une source de sa classe, de telles personnes sont fragiles devant des sollicitations de toute sorte car ils n’ont pas droit à une bourse d’étude. [JMM]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher