topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Fin d’une rencontre internationale sur l’Education à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 06/11/2008

Bujumbura, Burundi - Les lampions se sont éteints, mardi à la mi-journée à Bujumbura, sur une rencontre organisée par la Conférence des ministres de l’Education nationale des Etats ayant le français en partage (CONFEMEN) avec la participation de 80 délégués qui ont émis une série de recommandations sur divers thèmes traités pendant quatre jours, notamment la réforme des curricula, le manuel scolaire, le métier d’enseignant ou encore la réduction du taux de redoublements.

La rencontre de Bujumbura s’inscrit dans la perspective de la 54ème session ministérielle et du cinquantenaire de la CONFEMEN, selon les organisateurs.

Au sujet des différents thèmes abordés, le rapport final de la rencontre a constaté que les pays de la CONFEMEN, dans leur ensemble, ont tenté des réformes des curricula qui ont rencontré des difficultés, notamment l’engagement limité du politique, la disponibilité et la gestion peu efficientes des ressources.

Aussi, un engagement et un appui politique fort et permanent s’avèrent nécessaires dans l’avenir pour réussir le pari des réformes curriculaires, recommande ledit rapport.

Concernant le manuel scolaire, le rapport recommande aux gouvernements à poursuivre la politique de la gratuité des supports pédagogiques, renforcer les capacités nationales en matière de production, distribution, utilisation et gestion, cultiver le goût de la lecture chez les élèves, en encourageant la création et la multiplication des bibliothèques scolaires.

Quant au rôle des enseignants dans la qualité de l’éducation, le rapport a retenu que les conditions de travail des enseignants devraient être de nature à favoriser au maximum l’efficacité afin qu’ils se consacrent pleinement à leurs tâches professionnelles.

Les gouvernements devraient, par ailleurs, "assurer des perspectives de carrière visant à motiver les enseignants et qui passent par, notamment, la revalorisation du métier et le développement d’un plan de carrière, la prise en compte d’une formation continue certifiée ainsi que la mise en place de mesures d’accompagnement à la rémunération salariale".

Les participants se sont enfin penchés sur le thème de la réduction des redoublements comme levier efficace pour accroître l’accès à une éducation de qualité.

A ce propos, il a été recommandé que le redoublement ne pouvait pas être considéré comme un facteur d’efficacité au même titre que les autres intrants scolaires tels que les curricula, les manuels scolaires ou encore la formation des enseignants.

Le redoublement est avant tout le reflet de dysfonctionnements du système éducatif et un indicateur de qualité qui appelle le renforcement des capacités organisationnelles et techniques à tous les niveaux (central, décentralisé et à la base) en matière d’évaluation et de suivi des acquis scolaires, conclut le rapport.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher