topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Une enquête révèle l'évolution de la question genre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 13/11/2008 

Bujumbura, Burundi - La société burundaise serait aujourd’hui ouverte à une plus grande participation de la femme dans les sphères de prise de décision, à en croire une récente enquête de l’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG, indépendant) sur la politique nationale de l’égalité des genres entreprise depuis 2003.

Dans la société traditionnelle burundaise, la femme occupait une place de seconde zone, spécialement en ce qui concerne la vie publique puisqu’elle ne pouvait même pas s’exprimer en public, rappelle l’enquête.

De manière générale, la population apprécie "positivement" que les femmes soient aujourd’hui promues à des postes de responsabilité, "car elles ont les mêmes droits que les hommes", poursuit l’enquête, en soulignant, par conséquent, une "avancée significative" des moeurs locales.

A ce propos, plus de 90,1% des personnes enquêtées ont proposé une révision à la hausse du quota minimum des 30% revenant normalement de droit à la femme dans tous les postes de décision électifs ou nominatifs, tel que stipule depuis peu la loi fondamentale du pays.

D’un autre côté, 69,8% des personnes interrogées ont estimé qu’il y avait un changement positif dans la gouvernance, dû notamment à la présence des femmes aux postes de décision.

Les personnes enquêtées ont reconnu aux femmes leaders des "qualités d’écoute attentive, de sensibilité aux problèmes sociaux, d’efforts de bonne gestion, d’équité et d’impartialité".

De plus, l’étude révèle que la présence des femmes aux postes de décision a un impact "sociopolitique et psychologique" sur la population et provoque un "changement progressif des mentalités sur le rôle de la femme dans la société".

En principe, "les hommes et les femmes ont les mêmes aptitudes pour diriger, le tout étant de nommer l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut", résume l’enquête d’opinion.

Concernant l’état des lieux actuels, le Parlement est l’une des rares institutions étatiques nationales en phase avec la loi pour avoir réservé plus de 31% des sièges aux femmes à l’Assemblée nationale, et 34,69% au Sénat, fait remarquer l’OAG.

Au gouvernement national, les femmes représentent actuellement 30,7% des postes ministériels, d’après la même source.

Au niveau de l’administration provinciale et des collectivités locales, les choses changent radicalement puisque les femmes n’y occuperaient que 10,21% des postes de responsabilité.

En diplomatie, les Burundaises ne sont pas mieux loties, à en juger le fait qu'il n'y ait que 10 femmes sur les 61 représentants du pays à l’étranger, soit 16,39% de l’effectif total, selon toujours l’OAG.

L'enquête s’est également intéressée à la représentation féminine au sein des 40 associations à caractère politique agréées dans le pays pour ne trouver que seulement deux d’entre elles sont dirigées par des femmes.

Au niveau des postes plus techniques, l’OAG a fait, entre autre, un détour au ministère de la Défense nationale pour ne trouver que seulement 15 femmes relativement haut gradées, dont 3 commandants, 7 capitaines, 3 lieutenants et 2 sous-lieutenants.

Du côté de l’administration de la justice, les femmes enregistrent, par contre, une présence significative de l’ordre de 42,85%, comme à la Cour constitutionnelle.

Dans le domaine économique, l’OAG a encore constaté, à titre illustratif, une absence totale de femmes aux postes de décision dans le secteur local des banques et assurances.

Au chapitre des recommandations, l’OAG insiste sur une "solidarité agissante" entre femmes leaders, du sommet à la base, en vue de mieux défendre leurs intérêts.

L’enquête recommande également de "renforcer le partenariat entre femmes leaders et hommes sensibles à la question d’égalité des genres", ainsi qu’une scolarisation massive des petites filles comme voie obligée pour prétendre à des postes de responsabilité dans l’avenir.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher