topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News - GÉNÉRAL EVARISTE NDAYISHIMIYE PROCLAMÉ VAINQUEUR DE LA PRÉSIDENTIELLE AU BURUNDI : Le candidat du parti au pouvoir au Burundi, Évariste Ndayishimiye, a été proclamé lundi vainqueur de l'élection présidentielle, dès le premier tour, avec 68,72% des suffrages contre 24,19% pour le principal candidat de l'opposition, Agathon Rwasa. [@rib News, 25/05/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Plaidoyer de la Société civile pour une justice transitionnelle au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

PANA, 22 décembre 2011

Bujumbura, Burundi - Des organisations de la Société civile burundaise ont annoncé, jeudi, avoir adressé au chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, des propositions d’amendements de l’avant-projet de loi gouvernementale portant création de la Commission nationale pour la Vérité et la Réconciliation(CVR) dont la mise en place est prévue au début de l’année prochaine.

La mise en place de la commission a été prévue dans l’accord politique d’août 2000 sur la paix et la réconciliation nationale, signé à Arusha (Tanzanie) et dont la mise en application intégrale a été laborieuse, du fait des séquelles de plusieurs années de guerre civile.

Un comité technique, chargé de la préparation de la mise en place des mécanismes d’une justice transitionnelle au Burundi, a remis officiellement, le mois dernier, son rapport ainsi que l’avant-projet de loi portant création de la CVR.

Le délégué général du Forum pour le Renforcement de la Société civile (FORSC), Pacifique Nininahazwe, a annoncé, jeudi au cours d'une conférence de presse à Bujumbura, que les principales recommandations de son organisation, composée d’une centaine d’associations, vont dans le sens de donner des pouvoirs judiciaires "plus renforcés" à la CVR, pour lui permettre, "non pas de juger", mais de "mener correctement et pleinement" les enquêtes et auditions nécessaires.

L’autre proposition d’amendement soumise par le FORSC précise la relation entre la commission et le Tribunal spécial pour le Burundi, appelé à établir les responsabilités et punir les coupables des crimes de guerre, de génocide et contre l’humanité qui ont jalonné l’histoire du pays depuis son accession à l’indépendance nationale, de 1962 à nos jours.

La Société civile burundaise propose par ailleurs que la commission à mettre en place soit composée en partie de Burundais et en partie d’étrangers.

Le conseil consultatif international prévu à l’article 23 de l’avant-projet de loi gouvernementale n’est pas du goût de la Société civile locale qui préconise sa suppression pure et simple, "eu égard à la récente expérience du Liberia", rappelle le délégué général du FORCS qui estime "discutable" le fait qu’un conseil international purement consultatif puisse être opérationnel, étant donné que les personnalités qui le composeraient n’auraient aucun intérêt 'à être des figurants'.

Au chapitre du Tribunal spécial pour le Burundi, le conférencier a proposé de déclencher rapidement le processus de sa création, avant l’adoption de la loi portant création de la CVR.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher