topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Election présidentielle dimanche au Ghana Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 07/12/2008 – Source Associated Press

John KufuorEnviron 12,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dimanche au Ghana, pour choisir parmi huit candidats le successeur à la présidence de John Kufuor, qui quitte le pouvoir après huit années et deux mandats.

Dimanche marquera le deuxième transfert démocratique du pouvoir dans ce pays d'Afrique de l'Ouest qui fait figure d'exception, coincé entre le Togo où le fils Eyadéma a succédé au père, et la Côte d'Ivoire qui peine à se remettre sur pied après une guerre civile qui l'a coupée en deux.

Le Ghana a connu une série de coups d'Etat dans les années 70 et 80. Puis l'homme fort du pays Jerry Rawlings, après 11 années au pouvoir, organisa des élections en 1992, qu'il remporta par deux fois. Enfin, il accepta une première transition démocratique lorsque le candidat de son parti perdit le scrutin suivant face à Kufuor, en 2000.

La course d'aujourd'hui se joue principalement entre le successeur désigné par le président Kufuor, Nana Akufo-Addo du Nouveau parti patriotique (NPP) et le chef de l'opposition John Atta Mills, du Congrès national démocratique (NDC), le parti de Rawlings.

Avec une croissance forte de 6% et les réussites économiques des années Kufuor -croissance des investissements étrangers et des exportations-, le NPP fait campagne sur la continuité, autour d'un slogan "nous allons de l'avant".

Les sept candidats d'opposition, eux, réclament tous le changement, soulignent que c'est sous l'ère Kufuor que le Ghana, comme ses voisins, est devenu une plaque tournante pour la cocaïne destinée à l'Europe, ou rappellent la faible espérance de vie moyenne, l'absence d'électricité dans la plus grande partie du pays, et les impressionnants écarts de niveau de vie. Des réserves de pétrole offshore ont été découvertes récemment, dans le Golfe de Guinée.

Quelque 22.000 bureaux de vote ouvrent à sept heures du matin pour fermer à 17h00 et les résultats ne sont pas attendus avant plusieurs jours.

Premier pays d'Afrique à ouvrir le bal des indépendances, en 1957, le Ghana estime devoir montrer l'exemple : fiers que leur pays incarne la démocratie sur un continent si difficile, ses 23 millions d'habitants jugent indispensable que ce scrutin se déroule sans violence ni tricherie. "Nous avons une image à protéger. Nous sommes un exemple pour l'Afrique", déclare Sylvia Annoh, porte-parole de la Commission électorale.

Et ce à l'heure d'une nouvelle période de catastrophes pour le continent noir, entre putsch en Mauritanie, chaos au Zimbabwe, élections contestées au Kenya ou guerre civile au Congo-Kinshasa.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher