topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundais Onesphore Nkunzimana domine les 10 Km du CO Chalon (France) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

Le Journal de Saône et Loire, 26/03/2012

Onesphore Nkunzimana (N°5) s’est vite comporté en patron parmi les favorisIl est passé en coup de vent

Sur la route des JO de Londres, qu’il devrait rejoindre après ceux d’Athènes et Pékin, Onesphore Nkunzimana est passé par Chalon. Veni, vidi, vici.

Il s’appelait Zaman Sultan Khanis et courrait sous les couleurs du Quatar qu’il représentait aux JO d’Athènes, puis à Pékin avec une 12e place sur 5000m. Aujourd’hui, l’homme a retrouvé sa nationalité d’origine, changé de nom et espère bien être du prochain rendez-vous olympique.

«  L’an passé, en raison d’une blessure, je suis resté loin de mes chronos mais j’ai bon espoir de les approcher. C’est très important pour moi. » Concrètement, Onesphore entend se situer au niveau de ses meilleures marques cet été, c’est-à-dire à 13’07 sur 5000m et 27’44 sur 10.000m. Des références qui expliquent pourquoi Ezechiel Nizigiyimana, son compatriote, n’a pu réussir la passe de trois sur le parcours chalonnais.

« On se connaît, c’est un ami. Mais la course, c’est la course. » Et Onesphore était d’abord venu « pour gagner, » même s’il avait une petite idée derrière la tête. « On avait envisagé le record, mais il y avait beaucoup trop de vent. » Pas faute d’essayer en effet comme le confirmait le Kenyan Eric Niyonsaba, habitué des lieux. « Jusqu’au 3è kilomètre, ça restait jouable car on était encore cinq ensemble, » mais Joseph Maraba (Athleg Provence) et le Duciste Khalid Chahid, vainqueur sous les lumières et sur le boulevard chalonnais en décembre dernier, n’allaient pas tarder à lever le pied. « J’ai préféré ne pas insister pour ne pas me griller avant les France des 10 km, la semaine prochaine à Roanne, » expliquait le Dijonnais.

Trois, deux, un

À trois bien avant la mi-course, et alors qu’Eole n’en finissait pas de défier les coureurs, il était clair que les 29.11 de Kiprotich passeraient l’après-midi. D’autant qu’Onesphore Nkunzimana la jouait tout en prudence. « Contrairement aux autres, je ne connaissais pas le parcours, je me suis basé sur eux. Et vu les conditions, j’ai privilégié la victoire en attendant le sprint. » Une échéance délicate, mais pour Ezéchiel Nizigiyimana surtout, qui restait déjà seul accroché à la foulée d’Onesphore après une première poussée amorcée à la flamme rouge. Fort d’un record sous les 3’40 sur 1500, Onesphore prenait aisément la mesure de son habituel compagnon de route. « Le record, je verrai l’an prochain. »

D’ici là, histoire de rattraper le temps perdu en raison du long coup de froid de février, Onesphore s’en retourne au pays. Il partira demain matin. « Je suis en France depuis le début d’année. Mais les conditions n’ont pas été idéales à cause du temps. » Cap sur les hauts plateaux donc, « pour travailler dur, en altitude. » Et renouer aussi avec un environnement plus personnel. « C’est important de revoir la famille. »

Une vie pas si simple qui force au respect par-delà les performances. « Ce n’est pas toujours facile, c’est vrai, mais si je veux aller à Londres, je sais ce que je dois faire, il n’y a pas le choix. » Le Burundais reviendra ensuite en Europe pour le 1er  mai afin de disputer le 10 km route de Maroilles dans le Nord. Et s’alignera ensuite sur piste pour valider définitivement son ticket pour Londres. Et à voir son grand sourire à l’évocation de ce moment, on se dit que les vents mauvais devront se faire une raison.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher