topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Afrique du Sud : Les dissidents de l'ANC lance leur propre parti Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 16/12/2008 – D’après AFP

Mosiuoa LekotaPorté sur les fonts baptismaux par les dissidents du Congrès national africain (ANC, au pouvoir en Afrique du Sud), le Congrès du peuple (COPE) a tenu une conférence de deux jours en vue de préparer sa campagne pour l'élection présidentielle de 2009.

L'ancien ministre de la Défense sud-africain Mosiuoa Lekota a été nommé mardi président du parti dissident de l’ANC lors du lancement officiel de ce nouveau parti, le Congrès du peuple (COPE).

"Nous avons décidé d'élire Mosiuoa Lekota comme leader", a annoncé un responsable du parti lors d'une conférence de presse à Bloemfontein (Etat d'Orange, centre du pays).

Ses adjoints seront Gauteng Mbhazima Shilowa, l'ex-Premier ministre de la province de Gauteng - le cœur économique du pays autour de Johannesburg - et une femme d'affaires, Linda Odendaal.

Le congrès fondateur du COPE, qui regroupe des personnalités proches de l'ancien président Thabo Mbeki, s'achevait mardi après une rencontre de deux jours à Bloemfontein, ville où a été fondée l'ANC en 1912.

Lors de cette conférence, quelques 4.000 délégués ont adopté leur programme politique en vue des prochaines élections générales, qui devraient avoir lieu entre fin mars et début mai, et à l'occasion desquelles ils espèrent écorner la majorité absolue de l'ANC, voire lui disputer le pouvoir.

Celles-ci sont considérées comme un test important pour le très puissant ANC, au pouvoir depuis la chute de l'apartheid en 1994.

Le COPE est né d'une lutte interne entre le chef de l'ANC, favori dans la course à la présidence Jacob Zuma, et son rival Thabo Mbeki, contraint à la démission par son propre parti en septembre.

Les dissidents de l’ANC se présentent pour la première fois mercredi à des élections locales partielles dans quatre provinces d'Afrique du Sud, qui auront valeur de test pour les scrutins de 2009, a indiqué mardi ce nouveau parti.

Le nouveau parti a décidé de présenter à ces élections municipales partielles des candidats indépendants car une bataille juridique avec l'ANC sur le nom de la nouvelle formation l'a empêché de les inscrire sous l'étiquette du COPE.

La justice sud-africaine a finalement tranché en faveur des dissidents de l’ANC. La Haute cour de Pretoria a rejeté vendredi une demande de l’ANC visant à empêcher le groupe séparatiste de se présenter aux élections l'année prochaine sous l’appellation COPE.

Selon l'ANC, le groupe utilise ce nom pour remporter instantanément de la crédibilité, car c'était également le nom de l'événement en 1955 qui avait donné naissance au parti Freedom Charter, a rapporté l'agence de presse sud-africaine SAPA.

COPE est le troisième choix de nom du mouvement, la "SA National Convention" et la "SA Democratic Congress" étant déjà  attribuées.

NdlR : Pour rappel, c'est l'Afrique du Sud qui conduit la médiation régionale dans la processus de paix au Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher