topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
HCR : Un camp de réfugiés burundais en Tanzanie bientôt fermé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

UN News Centre, 19 décembre 2008

A l'initiative du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), le gouvernement tanzanien a prévu de fermer fin décembre le camp de Nduta hébergeant des réfugiés burundais dans le nord-ouest de la Tanzanie.

«Le HCR procède actuellement au transfert des 10.000 réfugiés restants depuis Nduta vers le camp de Mtabila. En janvier, Mtabila sera l'unique camp en Tanzanie à accueillir les 46.450 réfugiés burundais restants, des réfugiés qui avaient fui leur pays dans les années 1990», a déclaré le porte-parole du HCR Ron Redmond lors de son point de presse vendredi au Palais des Nations à Genève.

«Depuis quasiment quatre décennies, la Tanzanie est le principal pays d'accueil de centaines de milliers de réfugiés burundais qui ont fui, principalement en deux vagues, les tensions ethniques et les conflits armés survenus dans leur pays : la première vague est arrivée au début des années 1970 et la seconde dans les années 1990. En 2000, les Burundais constituaient l'une des plus importantes populations réfugiées au monde – juste après les réfugiés afghans», a-t-il expliqué.

Le rapatriement volontaire, organisé par le HCR pour les réfugiés burundais qui ont fui leur pays dans les années 1990, a commencé en 2002 et a été l'une des opérations les plus réussies sur le continent africain.

«Nous avons déjà organisé et assisté le retour de quelque 357.000 réfugiés, dont 63.000 d'entre eux cette année. De plus, de nombreux réfugiés sont rentrés par leurs propres moyens et ils ont reçu une assistance à leur arrivée au Burundi. Nous estimons qu'au total, depuis six ans, plus de 470.000 Burundais sont rentrés chez eux depuis la Tanzanie et d'autres pays d'asile», a dit M.Redmond.

Par ailleurs, dans le cadre d'une autre opération de rapatriement concernant les réfugiés burundais « arrivés en 1972 » et qui a été lancée en mars 2008, 30.000 autres personnes sont rentrées au Burundi.

Le dénouement est intervenu en 2007 lorsque le gouvernement tanzanien a indiqué son intention de fermer ce que l'on appelle les « anciennes zones d'installation » accueillant des réfugiés burundais arrivés en 1972. Les gouvernements de Tanzanie et du Burundi ont exprimé leur souhait de trouver des solutions durables pour ces réfugiés et ils ont travaillé avec le HCR sur une stratégie, mettant ainsi un terme à ce chapitre de déplacement interminable.

La Tanzanie a offert l'intégration locale, comportant la naturalisation et la citoyenneté, à ces réfugiés burundais qui ont fui leur patrie en 1972 et qui espèrent rester en Tanzanie. Cette année, quelque 165.000 réfugiés ont demandé la nationalité tanzanienne. Ces demandes sont en cours de traitement par des équipes de fonctionnaires tanzaniens au sein des services d'immigration, de la police et d'autres services compétents.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher