topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – QUATRE JOURNALISTES LOURDEMENT CONDAMNÉS EN APPEL POUR AVOIR TENTÉ DE FAIRE UN REPORTAGE AU BURUNDI : La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation de quatre journalistes d’Iwacu arrêtés en octobre 2019 alors qu’ils tentaient de faire un reportage, en province de Bubanza, sur une attaque de la rébellion Red-Tabara. [@rib News, 05/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Christine Kamikazi, Agnès Ndiribusa, Terence Mpozenzi et Egide Harerimana, en dépit d’un dossier d’accusation vide.
Persistance des blocages dans l’accord inter-burundais de paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 22/12/2008

Habimana PasteurBujumbura, Burundi - La mise en application effective de l’accord de cessez-le-feu du 7 septembre 2006, entre le pouvoir central et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), risque d’aller au-delà de la date butoir du 31 décembre 2008 fixée par le dernier sommet de l’Initiative régionale de paix pour le Burundi, au rythme où vont les préparatifs.

Chaque partie s’en lave néanmoins les mains et le porte-parole du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Pasteur Habimana, a pris à témoin, lundi, la presse, sur un site de cantonnement en cour d’aménagement pour accueillir des milliers de combattants du PALIPEHUTU-FNL, candidats à la démobilisation, désarmement et réintégration (DDR) dans une nouvelle vie socioprofessionnelle.

"Vous l’avez vu de vos propres yeux et allez dire honnêtement à l’opinion nationale et internationale que le site n’est pas prêt pour accueillir nos combattants et que nous ne sommes donc pas de mauvaise foi", s’est-il écrié devant la presse.

Les installations d'eau et les latrines n’étaient, en effet, pas encore disponibles, lundi, au site de cantonnement de Ribirizi, à la périphérie nord-ouest de Bujumbura, la capitale du Burundi.

Concernant les abris, l’armée régulière aurait raclé dans ses derniers stocks et trouver 8.000 tentes à prêter à l’adversaire, a fait savoir dernièrement, le ministre burundais de la Défense nationale et des anciens combattants, le lieutenant général, Germain Niyoyankana.

Mais il en faudrait plus, à en croire les responsables rebelles qui revendiquent plus de 21.000 combattants.

Le sommet régional avait également donné l’ordre au PALIPEHUTU-FNL de changer son appellation actuelle à connotation ethnique pour mériter l’agrément en tant que parti politique pouvant oeuvrer dans la légalité constitutionnelle.

La loi fondamentale en vigueur dans le pays n’autorise pas la reconnaissance de parti à connotation ethnique, religieuse ou régionale.

Là-dessus également, le porte-parole du PALIPEHUTU-FNL a renvoyé la balle dans le camp des parrains du processus inter-burundais de paix, en leur demandant plus de moyens matériels et financiers pour sillonner le pays et aller expliquer à la base le bien fondé de changer de nom.

"Le PALIPEHUTU-FNL a 30 ans d’existence et nous ne pouvons pas changer de nom du jour au lendemain sans rendre d’abord rendre compte aux militants et sympathisants", est revenu à la charger M. Habimana.

L’Etat burundais, de son côté, s’était engagé au cours du sommet régional du 4 décembre 2008 à Bujumbura, à dégager 33 postes de responsabilités dans les différentes institutions du pouvoir pour caser les cadres du PALIPEHUTU-FNL.

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a réitéré publiquement l’offre, samedi dernier, en faisant savoir que 20 postes étaient directement disponibles, le reste des places pouvant être dégagées avant le 15 janvier prochain.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher