topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Beaucoup de femmes dans les hautes sphères des TIC au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 18 mai 2012

Bujumbura, Burundi - La ministre burundaise des Télécommunications, de l’Information et des Relations avec le Parlement, Mme Concilie Nibizi, s’est félicitée, vendredi, des positions importantes que les femmes du Burundi, parmi les élites intellectuelles, occupent actuellement dans le secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Elle intervenait à l’occasion de la Journée mondiale des télécommunications et de la Société de l’information qui a été célébrée officiellement, vendredi, au Burundi, sous le thème général de "La place des femmes et des jeunes filles dans le secteur des TIC".

Pour illustrer son propos, Mme Nibizi a commencé par elle-même qui est en charge du portefeuille ministériel des TIC depuis 2010.

Ensuite, dans la nouvelle structure de son ministère, la direction de la politique et de la planification des TIC a été confiée à une femme. 

Par ailleurs, la direction administrative et financière de l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT) est également pilotée par une femme, a encore relevé la ministre, avant d’allonger la liste par le secteur privé où la numéro deux de l'une des quatre grandes sociétés de la téléphonie mobile est aussi une dame.

Dans un autre registre, nombreux sont les Burundais qui ont célébré la journée des TIC dans la grogne contre le taux de pénétration des TIC encore faible et l’accès difficile aux services d’Internet à cause de la lenteur de la connexion et son coût élevé à la minute.

Le pays est en effet encore à un taux de pénétration de l’ordre de 5% des TIC, contre 58% pour le Rwanda voisin aux potentialités socio-économiques presque égales, selon une étude de la Chambre fédérale de commerce et d’industrie du Burundi qui met en cause les taxes et impôts en vigueur, surtout sur les consommables à l’importation.

Le projet de fibre optique, qui doit rendre plus rapide la connexion à Internet, tarde à se réaliser.

L’état des lieux du moment se résume encore à quatre sociétés étrangères qui offrent des services d’accès à Internet en même temps qu’elles exploitent la téléphonie mobile.

Ces sociétés étrangères sont pour le moment en concurrence avec le seul Office national des télécommunications (ONATEL) qui exploite à la fois la téléphonie fixe, le mobile et Internet.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher