topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

RFI et RSF en "colère" après la condamnation d’un journaliste burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Reporters sans frontières, 21 juin 2012

"Colère" de RFI et Reporters sans frontières après la condamnation à perpétuité de Hassan Ruvakuki

Radio France Internationale (RFI) et Reporters sans frontières expriment leur colère au lendemain de la condamnation à perpétuité prononcée par le président du tribunal de Cankuzo (Est), le 20 juin 2012, à l’encontre de Hassan Ruvakuki. Le journaliste de Bonesha FM et correspondant du service en swahili de RFI a été reconnu coupable "d’actes de terrorisme". Son avocat va faire appel.

Reporters sans frontières et RFI ont appris la nouvelle à Bujumbura, où elles achevaient une mission de quatre jours consacrée à ce dossier.

"Hassan Ruvakuki n’a pas eu droit à un procès équitable. Juges incompétents et partiaux, mépris des droits de la défense, condamnation décidée par avance sur la base d’arguments fallacieux : tout indique qu’il s’agit d’un règlement de compte de nature politique. Cette décision est d’autant plus incompréhensible qu’un projet de loi dépénalisant les délits de presse est actuellement en discussion au Burundi. Les autorités envoient donc un journaliste en prison – à perpétuité qui plus est – au moment où une loi destinée à les protéger contre l’incarcération est sur le point d’être adoptée", ont déclaré RFI et Reporters sans frontières.

"Alors que le Burundi s’apprête à célébrer le cinquantenaire de son indépendance, le 1er juillet, la ’fête’ tant annoncée par les autorités est d’ores et déjà gâchée. Le combat pour la défense de Hassan Ruvakuki ne fait que commencer. Son avocat et les médias burundais, dont nous saluons la forte mobilisation, peuvent compter sur notre soutien renouvelé. Nous sommes à leurs côtés", ont ajouté RFI et Reporters sans frontières.

Depuis Bujumbura, le média international et l’organisation de défense de la liberté de l’information avaient immédiatement réagi à l’annonce du verdict, le 20 juin. "Nous sommes extrêmement choquées par la condamnation prononcée contre notre confrère. Ce verdict est aussi inique que déshonorant, non seulement pour la justice du Burundi, mais pour le pays tout entier. Le dossier présenté comme à charge contre lui est vide. Hassan Ruvakuki n’a fait que son métier. C’est une journée noire pour la liberté de la presse et la justice au Burundi", avaient-ils déclaré.

En savoir plus sur le dossier Hassan Ruvakuki :

Au cours de leur mission effectuée à Bujumbura, du 17 au 20 juin 2012, Jean-Karim Fall, directeur adjoint du pôle francophone chargé de l’Afrique pour l’audiovisuel extérieur de la France, et Ambroise Pierre, responsable du Bureau Afrique de Reporters sans frontières, se sont entretenus avec les ministres de l’Intérieur, des Relations extérieures, et de la Communication. Ils ont également été reçus par le secrétaire permanent du ministère de la Justice, le procureur général de la République, et le directeur de cabinet du Service national des renseignements (SNR). La mission s’est rendue au Conseil national de la Communication (CNC) ainsi que dans plusieurs médias de la ville, dont Bonesha FM, la station qui emploie Hassan Ruvakuki. RFI et Reporters sans frontières ont également été reçues par les ambassadeurs de France et de Belgique, et ont eu deux séances de travail avec l’avocat d’Hassan Ruvakuki, Maître Onésime Kabayabaya.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher