topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
France : Les Burundais s’illustrent au Challenge Solvay Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

Vosges Matin, 17.09.12

 Le Burundi aime Solvay

Des trois Burundais au départ de cette 16e édition, deux se sont imposés sur le 10 km et le semi-marathon en attaquant comme ils l’avaient prévu.

Alors que la nuit fraîche et étoilée avait accouché d’un brouillard épais à l’aube et que le soleil a patiemment percé pour accompagner les 463 coureurs du 10 km à Dombasle, les Burundais n’ont pas attendu que le soleil cogne pour s’illustrer lors du 16e Challenge Solvay.

Coureurs des plateaux de la Vallée du grand rift, habitués à une certaine fraîcheur due à l’altitude, Ezechel Nizigiyimana et ses compagnons ont fait parler leur pointe de vitesse pour s’imposer dans les deux épreuves phares de la journée.

Si le parcours du 10 km était identique à l’an passé, Nizigiyima, lui, le découvrait. «C’était un bon parcours, avec beaucoup de virages et difficiles», expliquait-il juste après l’arrivée, «C’était très dur du 5e kilomètre à l’arrivée, au niveau des relances.»

Le Burundais a omis les trois premiers kilomètres où Jethro Kipchirchir a dynamité le peloton dès les premiers mètres. Le Kenyan a couru la première borne à peu de 25 km/h! Nizigiyima et le Belge Monder Rizki sont revenus tranquillement le long du canal à la faveur d’un terrain accidenté. Derrière, le quatrième, Alexei Gurkin, était déjà largué. Seul au début, seul jusqu’au finale pour le Russe. Car devant, ça n’a pas rigolé.

Si le rythme s’est accéléré à la sortie de Sommerviller, c’est peu avant l’entrée dans Dombasle que Nizigiyima a porté son attaque : «quand j’ai accéléré au 6 e kilomètre, je n’ai pas relâché jusqu’à la fin et eux ont craqué». «Dès qu’il a fait le trou, on n’a pas su revenir avec le Kenyan (Kipchirchir)», admettait Rizki, finalement deuxième.

Un peu plus d’une heure après la victoire de Nizigiyima, c’était au tour d’un compatriote de s’illustrer : Eric Niyonsaba; au terme d’un semi-marathon, qui s’est joué au train quasiment jusqu’à la ligne.

Cependant que 270 athlètes avaient choisi de faire le 21,1 km pour se faire plaisir, quelques-uns avaient, le chrono ou la victoire en tête. Ainsi un beau peloton de coureurs s’est formé dès les premiers hectomètres. Parmi les quinze, on remarquait le jeune Toulois Guillaume Barbat en quête d’un temps pour se qualifier pour les championnats de France, qui se dérouleront dans quinze jours à Nancy ou le Kenyan Wilson Chemweno, qui menait.

L’allure étant soutenue, ce groupe perdait des éléments à mesure d’avaler le bitume. Il n’était déjà plus que huit au 5e kilomètre. Huit à être chaudement applaudis par les participants des 1, 4 et 10 km, massés sur les trottoirs à proximité de la salle des sports Roger-Boileau.

Jusqu’au 18ekilomètre, après un tour à Rosières-aux-Salines, Saint-Nicolas-de-Port, Varangéville et peu avant le passage devant l’usine Solvay, Chemweno menait toujours le train. «J’ai mené aussi dans le final», poursuivait le Kenyan, qui se souvenait s’être énormément retourné pour surveiller son adversaire, Niyonsaba, bien calé dans ses baskets. «J’ai essayé de passer le deuxième. J’ai essayé, j’ai essayé mais j’avais un peu mal au mollet», soulignait le vainqueur à la descente du podium. «C’était compliqué d’attaquer, à cause des muscles. Mais j’ai réussi à passer au 500 m», finissait-il en souriant. Wilson Chemweno était, lui, beau joueur : «C’était une belle lutte».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher