topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE – PIERRE BUYOYA CONDAMNÉ À LA PERPÉTUITÉ POUR L'ASSASSINAT DE MELCHIOR NDADAYE : La Cour suprême du Burundi a condamné lundi l'ancien président Pierre Buyoya à la prison à vie pour "sa participation à l'assassinat de son successeur Melchior Ndadaye". [@rib News, 20/10/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Barack Obama premier président noir des Etats-Unis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 20/01/2009 – Source Reuters

Barack Obama prête sermentBarack Obama est devenu mardi le premier président noir des Etats-Unis après avoir prêté serment devant une foule immense qu'il a invitée à faire face à la crise économique avec détermination.

"Je vous dis aujourd'hui que les défis auxquels nous sommes confrontés sont réels; ils sont graves et nombreux. Ils ne seront pas relevés facilement, ni rapidement. Mais sache, Amérique, qu'ils le seront!", a-t-il déclaré en entamant son discours d'investiture.

Les acclamations des centaines de milliers de spectateurs rassemblés aux abords du Capitole à Washington ont retenti quand Obama a prêté serment, une main levée et l'autre sur la Bible utilisée pour l'investiture d'Abraham Lincoln, en 1861.

Arborant un sourire radieux, le 44e président des Etats-Unis a ensuite embrassé sur les joues son épouse Michelle et ses filles Malia et Sasha.

Puis, après avoir échangé quelques amabilités avec les membres de l'assistance, il s'est tourné vers les innombrables spectateurs venus braver le froid et le vent pour assister à cet événement historique et entendre son premier discours présidentiel.

D'emblée, l'orateur s'est efforcé de tempérer l'enthousiasme en évoquant une situation économique d'une gravité sans précédent depuis 70 ans ainsi que les guerres d'Afghanistan et d'Irak, qui ont, dit-il, plongé le pays "au coeur de la crise".

"Sur ce chemin, nous nous rassemblons parce que nous avons choisi l'espoir plutôt que la peur, la cohésion vers l'objectif plutôt que le conflit et la discorde." "La crise qui frappe le pays, a poursuivi Obama, est le fruit de "la cupidité et de l'irresponsabilité de certains". "L'état de l'économie impose l'action, ferme et rapide, et nous allons agir!", a-t-il martelé, promettant de garder un "oeil attentif" sur les marchés financiers.

"FORTERESSE"

Barack Obama a rendu hommage à ses ancêtres noirs, notamment à ceux qui ont "enduré le fouet et labouré la terre dure", et a promis de faire preuve de responsabilité dans le rapatriement des forces déployées en Irak.

Il s'est engagé à ramener la paix en Afghanistan et à forger avec le monde arabo-musulman de nouvelles relations fondées sur le respect et les intérêts mutuels.

"Nous n'allons pas nous excuser pour notre mode de vie, ni baisser la garde dans sa défense, et que ceux qui comptent atteindre leurs buts en recourant au terrorisme et en massacrant des innocents sachent que notre esprit est plus fort et qu'il ne peut être vaincu; vous ne pouvez nous survivre et nous vous vaincrons!"

Dans une allusion claire aux pratiques les plus décriées de l'administration Bush, le 44e président a jugé qu'il n'y avait pas lieu de choisir "entre notre sécurité et nos idéaux".

"Sachez que l'Amérique et l'amie de toutes les nations et de tous les hommes, femmes et enfants avides d'un avenir de paix et de dignité et que nous sommes prêts à ouvrir à nouveau la voie", a-t-il ajouté.

Le couple Obama à pied vers la Maison blancheAprès ce discours, le nouveau président a assisté à un dîner offert en son honneur par le Congrès, au cours duquel Edward Kennedy a été pris d'un malaise et évacué sur une civière. Le sénateur démocrate, qui est âgé de 76 ans, a été opéré en juin d'une tumeur au cerveau. "Je vous mentirais si je ne disais pas qu'une part de moi est avec lui en ce moment et je pense que c'est vrai pour nous tous", a déclaré Obama.

Il a ensuite entamé à pied avec son épouse les trois kilomètres qui séparent le Capitole de la Maison blanche, en tête de la traditionnelle parade présidentielle sur Pennsylvania Avenue.

Huit mille agents des forces de l'ordre avaient été déployés et 32.000 militaires mobilisés ou mis à disposition pour éviter tout débordement. Une bonne partie du centre de Washington est convertie en "forteresse" et interdit aux véhicules particuliers.

"UNE ÈRE DE RESPONSABILITÉ"

Selon certaines estimations, plus de deux millions de personnes étaient attendues sur le Mall et le long de Pennsylvania Avenue. Cette affluence a provoqué l'engorgement des transports en commun de la capitale fédérale et mis les services de sécurité à rude épreuve.

Au moment où le chômage frappe des millions d'Américains, où l'économie est en berne et où des guerres mobilisent des troupes en Irak et en Afghanistan, Barack Obama ne manque pas d'aspirations à combler.

"Ce que l'on attend de nous désormais, c'est une nouvelle ère de responsabilité, que chaque Américain réalise que nous avons des devoirs envers nous-mêmes, envers notre nation et envers le monde, des devoirs que nous n'acceptons pas avec réticence mais avec joie", a-t-il résumé mardi.

Aucun président n'a entamé son premier mandat avec une telle cote de popularité - 78% selon le dernier sondage Gallup -, ce qui contraste fortement avec la cote de George Bush au moment où il quitte la Maison blanche.

"Avec votre élection, le peuple américain a exprimé avec vigueur sa foi dans le progrès et l'avenir, ainsi que sa volonté d'une Amérique ouverte, nouvelle, forte et solidaire que vous incarnez", écrit Nicolas Sarkozy dans une lettre adressée à Obama. La France est l'amie et l'alliée des Etats-Unis et souhaite relever avec eux les "immenses défis" auxquels le monde est confronté, ajoute le chef de l'Etat français.

"M. le président, vous symbolisez une voix nouvelle porteuse d'espoir afin que ces problèmes puissent être réglés et que vous puissiez en fait changer la planète pour en faire un monde meilleur", écrit quant à lui Nelson Mandela, ancien président sud-africain et icône de la lutte contre l'apartheid.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher