topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
« Ma vérité » : le journaliste Ruvakuki clame son innocence Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 03 octobre 2012

Hassan Ruvakuki, correspondant de RFI au Burundi : «Je suis innocent, ma place n’est pas en prison»

 Incarcéré depuis dix mois, le correspondant de RFI au Burundi clame son innocence. Alors qu’il doit être jugé en appel à partir du 8 octobre 2012, Hassan Ruvakuki a transmis à une délégation de RFI venue lui rendre visite en prison une lettre intitulée « Ma vérité ».

Dans ce texte détaillé, il clame son innocence et revient sur l’enchaînement d’événements qui l’ont conduit à être condamné en première instance à la perpétuité pour « actes de terrorisme », alors qu’il n’a fait qu’exercer son métier.

Dans une lettre écrite depuis la prison de Muramvya, une localité à l’est de Bujumbura, Hassan Ruvakuki, correspondant de RFI au Burundi, entend « rétablir la vérité » et répéter avec force que, contrairement à ce dont on l’accuse, il n’est « pas un terroriste ».

Cette lettre a été remise par Hassan Ruvakuki à Anne-Marie Capomaccio, directrice des rédactions de RFI, et Jean-Karim Fall, responsable de l'antenne Afrique, lors d’un voyage destiné à convaincre les autorités burundaises, ainsi que les représentations diplomatiques européennes présentes à Bujumbura, que le correspondant de la station n’avait fait qu’exercer son métier dans un contexte politique tendu.

En reportage en Tanzanie

« Je n’ai jamais appartenu à un quelconque parti politique, encore moins à un mouvement armé », se défend-t-il dans ce texte de trois pages transmis à RFI, dans lequel il précise chronologiquement et en détail son emploi du temps les jours précédant son arrestation. Il raconte ainsi comment il a pris connaissance de la constitution, en Tanzanie, d’un mouvement armé burundais soupçonné d’avoir perpétré plusieurs attaques les semaines précédentes, et d’avoir décidé de s’y rendre afin réaliser un reportage pour la station privée Bonesha FM et le service en swahili de RFI, ses employeurs.

« Comme tous mes confrères de la planète, je suis allé vérifier sur le terrain la véracité d’une information dont j’avais la primeur », explique le journaliste, qui a pourtant été arrêté et accusé d’« actes de terrorisme » en même temps qu’une vingtaine d’autres accusés.

Procès injuste

Au cours de son procès en première instance, les avocats du correspondant de RFI en swahili et de treize autres prévenus avaient refusé de plaider, en invoquant de très nombreuses violations de la procédure. Un mois après, Hassan Ruvakuki et ses treize co-accusés étaient tous condamnés à la prison à vie.

« Aujourd’hui, cela fait dix mois que je croupis en prison », conclut-il dans sa lettre. « Avec mes avocats, je veux crier à la face du monde que je suis innocent, que ma place n’est pas en prison, mais aux côtés de mon épouse et de ma petite fille de sept mois (que je n’ai pas vu naître), parmi mes confrères. » Sa lettre se termine par ces mots : « Je suis innocent et j’ai foi en la justice. »

Lire le texte intégral de la Lettre de Hassan Ruvakuki 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher