topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’ancien Bodyguard de Ndadaye rejette le rapport de l’ONU de 1996 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 24/10/2012

DEMENTI CONCERNANT LE RAPPORT DES NATIONS UNIES SUR L’ASSASSINAT DU PRESIDENT NDADAYE

 Par Gratien Rukindikiza

Mon démenti s’adresse à Arib qui a publié l’extrait du rapport des Nations Unies sous forme d’éclaircissement. En effet, ce rapport sorti en 1996 a été contesté par plusieurs personnes par son manque de professionnalisme. Des témoignages inventés de toutes pièces m’ont été attribués parce que les enquêteurs refusaient de publier ce que je leur avais expliqué.

Contrairement à ce qui est écrit et repris par Arib, le Colonel Bikomagu ne m’a jamais  donné un ordre de partir à l’Ile Maurice. Il ne savait même pas si je partais à l’étranger ce jour. Pour toute personne qui connaît l’organisation de la sécurité d’un Président, le chef d’Etat Major n’a pas des ordres à donner à cette sécurité. Le Colonel Bikomagu ne m’a jamais donné un ordre au moment où j’étais à la sécurité du Président Ndadaye. Lui–même sait que j’avais une liberté d’action et que j’avais posé des actes hors du palais sans qu’il soit au courant.

Mon départ à l’Ile Maurice a été décidé par le Chef du cabinet et le Chef du protocole du Président Ndadaye, tous des Hutu. Je souligne l’ethnie car c’est cet élément qui a mis dans l’embarras les enquêteurs des Nations Unies pour inventer d’autres histoires.

Je l’ai dit et je le redis, cet assassinat du Président Ndadaye par des militaires a été facilité par la complicité de certains hutu, membres du Frodebu en ce moment. Je déments catégoriquement les écrits disant que Bikomagu m’a donné l’ordre de partir et de revenir avant le 21 octobre 1993.

Je dois informer les Burundais que j’avais porté plainte contre le Secrétaire général des Nations Unies en ce moment, Monsieur Boutros Boutros Ghali au Tribunal de Grande Instance de Paris après la sortie de ce rapport. Je voulais demander à la justice d’exiger des Nations Unies de sortir les enregistrements de l’enquête et de rétablir la vérité.

Etant en France, pays soutenant Boutros Ghali contre Koffi Annan, candidat des Anglo-saxons, j’ai été obligé par mon avocat de retirer la plainte d’autant plus que je n’avais pas encore la stabilité au niveau du séjour en France.

En tant que citoyen burundais, je suis à la disposition d’une Commission Vérité réconciliation sur le Burundi pour donner ma version de ce qui s’est passé en 1993. Cependant, je ne pourrai répondre qu’à une Commission neutre, nationale et non politique.

Gratien Rukindikiza

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher