topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Burundi : "Les accusations contre Ruvakuki sont sans fondement" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RSF, 9 novembre 2012

Hassan Ruvakuki enfin entendu, son innocence doit être reconnue

 Photo : Hassan Ruvakuki lors de son procès (RM)

Reporters sans frontières est soulagée d’apprendre que Hassan Ruvakuki, condamné en première instance à la prison à perpétuité pour "terrorisme", a enfin été entendu, le 8 novembre 2012, par la Cour d’appel de Gitega (Centre).

Il aura fallu attendre le cinquième jour d’audience de son procès en appel commencé un mois plus tôt, le 8 octobre, pour que le journaliste de Bonesha FM et correspondant du service en swahili de Radio France Internationale (RFI) puisse s’exprimer et clamer son innocence. "Je ne suis pas un terroriste. Je ne l’ai jamais été et je ne le serai jamais. Je suis journaliste", a-t-il affirmé, selon ses propos rapportés par l’Agence France-Presse (AFP).

"L’audition tant attendue du journaliste et de ses avocats était une étape importante. Il est bon de savoir qu’elle a enfin eu lieu. Mais ce feuilleton judiciaire n’arrivera à son terme que lorsque Hassan Ruvakuki sera innocenté et libéré", a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières

"Les accusations du procureur général sont sans fondement, tandis que la défense a clairement exposé ses arguments. Le président de la Cour d’appel doit en tirer toutes les conclusions et libérer notre confrère. Alors que Hassan Ruvakuki croupit déjà en prison depuis près d’un an, sans raison, toute autre issue serait absolument incompréhensible".

Pendant deux heures, le prévenu a répété ce qu’il avait déjà exprimé dans une lettre écrite depuis sa prison de Muramvya ; à savoir qu’il ne nie pas être allé en Tanzanie pour couvrir la naissance d’une nouvelle rébellion, mais qu’il l’a fait dans une démarche journalistique.

Le procureur général, Emmanuel Nyandwi, estime que le simple fait que le journaliste soit entré clandestinement en Tanzanie, sans autorisation de son employeur, démontre qu’il était lié au groupe "terroriste". Il a reconnu n’avoir pas d’autres preuves contre le journaliste. La défense a expliqué qu’agir ainsi est parfois nécessaire dans ce genre d’enquêtes.

Le procès se poursuivait le 9 novembre. Le verdict devrait être rendu dans un délai de deux mois.

Plus d’informations sur l’affaire Hassan Ruvakuki.

L’audition de Hassan Ruvakuki a eu lieu alors que se tenait, à Bujumbura, du 6 au 9 novembre, le 21ème SEFOR (Séminaire de Formation) des médias audiovisuels des services publics francophones. Cet événement, financé par la coopération internationale et organisé par le CIRTEF (Conseil international des radios-télévisions d’expression), a attiré au Burundi de très nombreux professionnels de l’audiovisuel (Français, Belges, Canadiens, Suisses, et une vingtaine de pays francophones africains).

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher