topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : expansion inquiétante de la maladie du bananier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 16/11/2012 – Source Xinhua

Dans le cadre de la mise en oeuvre des activités du contrôle de flétrissement du bananier (BXW) dont l'expansion prend des proportions inquiétantes, un atelier régional sur la prévention et l'amélioration des réponses aux maladies émergentes du bananier été organisé ce vendredi pour évaluer les activités de lutte contre ce fléau.

"De la part des participants en provenance des pays où cette maladie n'est pas encore suffisamment maîtrisée, c'est une occasion qui leur est offerte pour apprendre et s'informer auprès des expertises de la région sur les approches, les voies et moyens de lutte contre cette maladie du bananier qui menace la subsistance des populations de la Région des Grands Lacs", a déclaré Mohamed Hama Gabra, Représentant de la FAO au Burundi.

Parmi les pays qui ont enregistré à ce jour des progrès dans la lutte contre cette maladie, il a cité l'Ouganda qui a déjà montré des résultats appréciables alors qu'il ne reste pas moins que des efforts sont encore à consentir pour contrôler cette maladie dans d'autres pays, comme le Burundi.

Dans ce pays, alors que la maladie n'était connue que dans deux provinces de l'ouest du pays (Bubanza et Cankuzo) jusqu'à la fin de l'année 2010, elle est maintenant confirmée à des degrés divers dans 13 des 16 provinces où le bananier est cultivé.

Les provinces les plus affectées sont Bujumbura rurale, Makamba, Bururi, Bubanza et Cibitoke ; certaines communes des ces cinq provinces étant affectées à plus de 70%.

Pour comprendre l'ampleur de cette maladie, les rendements atteints varient aujourd'hui entre 5 et 30T/ha/an, très loin des rendements potentiels de cette culture estimés entre 60 et 90T/ha/ an, selon l'Institut international de l'agriculture tropicale ( IITA).

L'assistant du ministre malgache de l'Agriculture et de l' Elevage, Mwikomo Boniface, a quant à lui indiqué que la production annuelle était estimée avant l'apparition du BXW à 1.850.000 tonnes par an, ce qui correspond à 230 kg/personne/an en moyenne, selon les statistiques publiées par la FAO en 2008.

En définitive, "le flétrissement bactérien est potentiellement la maladie la plus économiquement dommageable à la production du bananier, quand l'on sait que la maladie détériore de manière significative la qualité des produits, et peut drastiquement réduire les rendements jusqu'à 100% de pertes", a souligné Mwikomo Boniface.

Il a souhaité que les recommandations qui devraient sortir de cet atelier puissent contribuer à la redynamisation de la culture et la production du bananier en Afrique Centrale et Orientale.

Cet atelier régional a rassemblé les experts du Rwanda, de l' Ouganda, de la Tanzanie, de la RDCongo et du pays hôte, le Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher