topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Manassé Nzobonimpa interpellé sur son "virement à 180°" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 16/01/2013

Monsieur Manassé Nzobonimpa, j’ai des questions à vous poser !

Par Hassan NGENDAKUMANA

Monsieur Manassé, vous avez été parmi les grands fondateurs du parti CNDD-FDD, vous avez bataillé dur, vous avez même occupé les fonctions de secrétaire général et membre du comité des sages de ce parti. Sans doute que vous connaissez les forces et les faiblesses de chacun de vos anciens compagnons de lutte, vous étiez respectés et bien  considérés jusqu’au jour où tout à basculé. Maintenant c’est l’heure de la déception, de la défection. Pourquoi en arriver à l’indiscrétion?

Est-ce parce que vous êtes réellement soucieux de la situation globale du pays ? Ou tout simplement  parce que vous êtes soucieux de votre propre situation ? Vous est-il possible de  critiquer le gouvernement tout en gardant vos secrets ?

Monsieur Manassé, vous avez révélé la façon dite « injuste »  dont Hussein Radjabu a été écarté du CNDD-FDD comme si vous, vous étiez étranger dans cette affaire. Or,  juste après le congrès de Ngozi qui a évincé Hussein Radjabu, un site web pro-CNDD-FDD a publié le 16/ février 2007, un article intitulé : ‘Bravo, Monsieur Manassé NZOBONIMPA, vous êtes un Grand Homme’ dont je vous rappelle les extraits  suivantes : « C’est alors que naquirent deux courants : ceux qui voulaient le congrès dans les meilleurs délais et ceux qui disaient vouloir le voir différé mais qui en réalité n’en voulaient pas. Les premiers s’en remettront au Secrétaire Général du Parti en la personne de Manassé NZOBONIMPA, tandis que les autres n’écouteront que la voix du Président du Parti Mr Hussein  Radjabu ».

« En effet, une certaine opinion avait parlé d’ « ailes » au sein du CNDD-FDD, l’une pro-Radjabu et l’autre pro-Manassé ; cette opinion avait été véhiculée par ceux-là même qui se délectaient déjà d’un éclatement imminent et inéluctable du CNDD-FDD ».

N’est-ce pas vous qui commandiez la destitution de Hussein Radjabu ? N’est-ce pas vous qui avez prononcé un discours d’ouverture, « discours au cours duquel il y eut beaucoup de larmes d’émotion dans la salle des spectacles du Lycée de Burengo » ? N’est-ce pas vous que tous les congressistes avaient félicité pour votre courage et votre détermination d’avoir accompli l’opération d’écarter Hussein Radjabu ?

Pourquoi actuellement vous nous dites que c’est NKURUNZIZA qui a tout organisé ?

Vous vous rappelez de ce qu’a déclaré Madame Alice NZOMUKUNDA juste après sa démission au poste de 2ème vice-présidence ? Elle a dit : « Umukuru w’igihugu ni intungane, uwishe i gihugu ni Hussein Radjabu ».

Monsieur Manassé, vous avez dit dans vos révélations que les élections de 2010 étaient truquées par le CNDD-FDD, et pourtant, vous aviez déclaré haut et fort que le processus électoral de 2010 s’était déroulé conformément aux normes démocratiques standards. Vous êtes même allé loin en précisant que si l’ADC-IKIBIRI a pour racine d’existence le truquage des élections de 2010, alors, il n’a pas raison d’être.

Pourquoi ce virement de 180° ?

Est-ce parce que la politique est l’art de « mentir » ? Est-ce parce qu’un politicien doit s’adapter dans le temps et dans l’espace ? Est-ce par manque de cohérence ou de ligne politique fixe ? Pourquoi ces tâtonnements ?

Monsieur Manassé, en 2006 alors que vous étiez gouverneur de la province de Bubanza, vous parliez souvent à la population de Bubanza les horreurs de la guerre. Vous avez même confessé les actes atroces que vous avez commis pendant la guerre. Plusieurs fois vous avez déclaré et répété devant cette même population que plus jamais la guerre au Burundi quelques soient la situation ou les revendications.

Et pourtant force est constaté qu’actuellement vous semblez ne pas exclure l’usage des armes au cas où. Pourquoi ce changement de cap ?

Est-ce parce que la guerre est plus efficace en termes de rendement ? Est-ce parce que vous avez oublié votre promesse faite à la population de Bubanza ? Est-ce parce que vous êtes tellement dans désespérés que seule la guerre quelques soient ses conséquences est la meilleure solution ? Est-ce parce que vous avez oublié les ravages de la guerre ? Est-il admissible de mettre tout le pays en sang et en pleurs, détruire les écoles et les routes, les champs et le cheptel pour que l’on soit ministre et ou vice président ?

Monsieur Manassé, je sais qu’il y des gens qui souffrent de la mauvaise gouvernance, je sais qu’au Burundi le chemin qui nous sépare de l’Etat de droit est encore long. Mais, pour y remédier :

Faites la politique calmement, tactiquement sans nervosité.

Faites la politique et ayez en esprit que le secret reste le secret quelques soient les circonstances.

Faites la politique mais ne faites pas la guerre.

Faites la politique avec des idées cohérentes sans tâtonnements.

Faites la politique pour le bien du peuple et non pas pour vos « ventres ».

Faites la politique sans promettre un Burundi idéal.

Souvenez vous comment pendant le printemps arabe, les révolutionnaires scandaient des slogans d’idéalisme mais après, c’est la misère qui a remplacé la pauvreté.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher