topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News : ARIB.INFO PASSE EN MODE VACANCES POUR LA PÉRIODE ESTIVALE : Comme chaque année, La Rédaction d'ARIB.INFO lève le pied durant les mois de juillet et août avant de redémarrer à fond début septembre. La Rédaction reste toutefois attentif à l’actualité et, comme vous pourrez le constater, ne vous laissera pas sans Info cet été. Le flux d'actus sera juste moins dense qu'à l'accoutumée. Alors restez connecté ! Toute La Rédaction en profite pour vous souhaiter d'agréables vacances. [@rib News, 05/07/2019] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rama Yade en visite au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

PANA, 26/02/2009

Bujumbura, Burundi - Le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu, jeudi, en audience, la secrétaire d’Etat française chargée des Affaires étrangères et des droits de l’Homme, Mme Rama Yade, au second jour de sa visite de travail dans le pays, apprend-on de source diplomatique à Bujumbura.

"Nous sommes venues rendre hommage aux progrès déjà réalisés par les Burundais sur le chemin de la paix, la sécurité et la relance du développement après plusieurs années de guerre civile", a-t-elle expliqué au sortir de l’audience chez le président Nkurunziza.

Malgré ces progrès, "il y a néanmoins encore des points importants à améliorer", a ajouté l’émissaire du gouvernement français.

Mme Yade a cité le cas du processus de Désarmement, démobilisation et réintégrat ion (DDR) des combattants des forces nationales de libération (FNL) qui n’avance pas et risque de compromettre dangereusement l’accord de cessez- le-feu liant, théoriquement, le pouvoir central et le dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays depuis septembre 2006.

Elle a, en outre, plaidé la cause des enfants soldats qui restent aujourd’hui encore otages des FNL.

Dans le domaine des libertés publiques, Mme Yade a fustigé des "crispations politiques" qui maintiennent encore en prison des politiciens, journalistes et syndicalistes pour des délits d’opinion.

Les cas de Alexis Sinduhije, président du mouvement pour la solidarité et le développement (MSD, parti d’opposition en attente d’agrément), Jean-Claude Kavumbagu, directeur de l’agence de presse en ligne, Net press, et de Juvénal Rududura, syndicaliste, focalisent depuis des mois l’attention des médias locaux et autres défenseurs des droits de l’homme.

"Nous avons déjà exprimé nos inquiétudes sur ces cas, d’abord, en tant que Français, ensuite, en tant que présidence locale de l’Union européenne (UE)", a-t-elle rappelé, avant d’annoncer que la question a encore fait l’objet d’échanges avec le chef de l’Etat burundais.

Le ministre belge de la Coopération, Charles Michel, également en visite de travail au Burundi, a évoqué nommément, mercredi, les mêmes cas de "prisonniers d’opinion" avant de demander instamment aux autorités burundaises de procéder à leur libération immédiate, rappelle-t-on.

Le président Nkurunziza a néanmoins souligné, jeudi, que le Burundi est un "Etat de droit" et qu’il ne lui revenait pas de libérer des prisonniers à la place des instances judiciaires directement concernées.

La France et la Belgique sont les principaux bailleurs de fonds bilatéraux du Burundi sur le continent européen et pourraient user de cet atout pour parvenir à leurs fins, commentait-on jeudi dans les milieux des défenseurs des droits de l’homme à Bujumbura.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher