topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Police et journalistes ont joué à cache-cache dans Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 26 février 2013

Burundi : malgré l’interdiction, les journalistes manifestent pour la libération d’Hassan Ruvakuki

 Au Burundi, une manifestation de soutien s’est déroulée ce mardi matin 26 février à Bujumbura en faveur de notre confrère Hassan Ruvakuki de la rédaction de RFI en swahili. Il a été condamné à trois ans de prison pour « terrorisme » et il ne peut pas bénéficier de liberté conditionnelle dans la mesure où le parquet s’est pourvu en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel réduisant sa peine.

Cette manifestation avait été interdite par le maire de la capitale. Une centaine de personnes pourtant sont dans les rues, la plupart des journalistes. Et finalement tout se déroule dans le calme ou presque.

Police et journalistes burundais ont joué à cache-cache dans les rues de Bujumbura ce mardi matin. Les autorités avaient déployées dès l’aube des dizaines de policiers à tous les carrefours dans un large périmètre englobant le palais de justice.

Mais les journalistes burundais étaient décidés à agir malgré la décision du maire de Bujumbura : « Nous sommes très déterminés à marcher pour chercher la justice et pour notre confrère Hassan Ruvakuki », explique une manifestante. « On n’a pas eu peur parce que la police a essayé de nous faire peur », témoigne un journaliste.

Ils se sont donc regroupés à la dernière minute place de l’Indépendance, puis se sont dirigés vers le palais de justice sous les applaudissements de centaines de badauds. La centaine de journalistes s’est heurtée à un cordon policier avant d’avoir atteint son objectif. Après une vingtaine de minutes de pourparlers, les journalistes ont rebroussé chemin dans le calme et toujours en rang.

« De toute façon, nous, nous avons pu manifester bien que nous n’ayons pas pu arriver au palais de justice pour chercher cette justice dont nous avons tant besoin, surtout pour notre confrère Hassan », affirme le président de l’Union burundaise des journalistes, Alexandre Niyungeko.

Par crainte des réactions des bailleurs de fonds, la police burundaise n’a pas usé de la violence comme elle l’avait fait la dernière fois. Les journalistes burundais, eux, se disent déterminés à reprendre leur manifestation mardi prochain et cela jusqu’à ce qu’ils obtiennent la libération de leur collègue emprisonné injustement, selon eux.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher