topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - Coronavirus au Burundi : Kira Hospital annonce avoir déjà reçu « des cas très suspects de Covid-19 ». [@rib News, 27/03/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : 10.000 manifestants pour une criminalisation de l'homosexualité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 06/03/2009 - Source AFP

Entre 10.000 et 20.000 personnes ont manifesté vendredi à Bujumbura en faveur d'une criminalisation de l'homosexualité à l'appel du parti présidentiel burundais CNDD-FDD, soit la plus grosse manifestation au Burundi depuis 2005.

"Le parti (présidentiel) CNDD-FDD veut manifester aujourd'hui qu'il soutient comme la majorité de la population burundaise, que l'homosexualité soit punie par le code pénal", a déclaré le président de ce parti, Jérémie Ngendakumana, lors d'un point de presse ayant précédé la manifestation.

Les organisateurs ont estimé à 20.000 le nombre de manifestants, tandis que la police a fait état de 10.000 manifestants, soit la plus grosse manifestation depuis l'élection en août 2005 par le Parlement de Pierre Nkurunziza en tant que président du Burundi.

Les manifestants, constitués en grande partie d'élèves et de paysans en provenance des zones rurales proches de la capitale, ont défilé dans les rues de Bujumbura en scandant des slogans contre l'homosexualité, qualifiée de "crime".

"L'homosexualité est un pêché, c'est une culture copiée de l'extérieur et qui vient souiller nos mœurs et elle est pratiquée par des dégénérés (...). Si nous aimons notre pays, si nous aimons notre culture, nous devons interdire cette pratique qui ne peut qu'attirer le malheur sur nous", a poursuivi M. Ngendakumana.

Le parti présidentiel a organisé cette manifestation alors que le Sénat a approuvé le 17 février un projet de révision du code pénal prévoyant notamment l'abolition de la peine de mort, mais a rejeté à une très large majorité un amendement introduit par l'Assemblée nationale visant à criminaliser les relations homosexuelles.

"Je vous rappelle que cette loi n'est pas encore promulguée. Bientôt, elle va revenir à l'Assemblée pour un nouvel examen et si les députés ne suivent pas le Sénat, c'est le choix de l'Assemblée qui prévaudra si les deux chambres ne sont pas d'accord sur un texte de compromis", a expliqué M. Ngendakumana.

En effet, c'est un ultime vote de l'Assemblée qui prévaudra si les deux chambres, réunies en commission paritaire, ne s'entendent pas sur un texte de compromis.

De son côté, Pancrace Cimpaye, porte-parole du Frodebu - parti qui se dit d’"opposition" mais participant à la coalition gouvernementale avec le CNDD-FDD du président NKURUNZIZA - a qualifié cette manifestation de "grande manipulation de la population" et d'"opération de démagogie".

"Le CNDD-FDD qui est en perte de vitesse a voulu se refaire une santé en soutenant la criminalisation de l'homosexualité que la majorité des Burundais approuvent", a-t-il estimé.

Selon l'amendement rejeté par le Sénat, "quiconque entretient des relations sexuelles avec une personne de même sexe est passible d'une peine de trois mois à deux ans de prison et d'une amende de cinquante à cent mille francs burundais (84 dollars), ou d'une de ces deux peines seulement".

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher