topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - Coronavirus au Burundi : Kira Hospital annonce avoir déjà reçu « des cas très suspects de Covid-19 ». [@rib News, 27/03/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des états généraux pour booster le secteur de l’élevage au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 20 juin 2013

 Bujumbura, Burundi - Un colloque de quatre jours sur les états généraux de l'élevage s'est ouvert mercredi à Bujumbura pour réfléchir sur les voies et moyens de booster ce secteur, a constaté la PANA sur place.

En effet, le secteur de l'élevage ne contribue que pour 5 pc au produit intérieur brut (PIB) du Burundi, bien que l'on enregistre un accroissement de la production laitière d’environ 8 pc par an.

En plus, l’offre des produits laitiers, de la viande et des œufs reste 'très insuffisante' face à une demande sans cesse croissante, a déploré le premier vice-président du Burundi chargé des questions économiques et sociales, Gervais Rufyikiri.

Selon lui, sans investissements massifs, le pays continuera à souffrir d’un déficit net en produits d’élevage, en particulier en viande, en lait et en œufs.

Les analyses et les projections à l’horizon 2020 montrent que si rien n’est fait pour accroître les productions animales, le déficit pourrait atteindre 86 millions de tonnes de viande, 39 millions de litres de lait et 18 millions d’œufs, a averti M. Rufyikiri.

Dans l’état actuel des choses, les éleveurs se plaignent de l'insuffisance, en qualité et en quantité, du fourrage, des aliments dits 'concentré du bétail' rares et chers, de la vente du lait parfois problématique ou encore de l’accès difficile aux produits zoo-sanitaires, a-t-il indiqué, notant que l'élevage extensif dominait encore le système d'élevage au Burundi.

L’embellie dans ce tableau sombre est toutefois qu’aujourd’hui, l'organisation des marchés, la démographie, les techniques, le savoir-faire et l’application de hautes technologies sont autant de facteurs favorables pour obtenir des niveaux de production jamais atteints dans l'histoire au Burundi, s'est réjoui le vice-président.

Selon, le potentiel du secteur du bétail pour assurer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté au Burundi est 'énorme'.

La rencontre de quatre jours doit permettre aux participants du secteur et aux partenaires techniques et financiers de recommander des stratégies pour accélérer l'instauration de l'élevage intensif au détriment de l'élevage extensif et pour favoriser l'élevage d'animaux de race à haut rendement en remplacement des races actuelles, peu productives.

Le gouvernement burundais attend également des réponses et stratégies sur la façon de faire de l'élevage au Burundi un fournisseur important de matières premières pour l’agro-industrie.

La rencontre doit aussi montrer l'impact des investissements dans le secteur de l'élevage sur le niveau de vie et de l'alimentation de la population, surtout dans le monde rural.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher