topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Réhabilitation de l'ex-président Cyprien Ntaryamira du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 06/04/2009

Bujumbura, Burundi - La célébration, lundi, du 15ème anniversaire de la mort de l'ex-président du Burundi, Cyprien Ntaryamira, a donné lieu à des cérémonies officielles aux allures de réhabilitation de cet homme d'Etat resté longtemps dans les oubliettes de l'histoire tragique du pays sous les régimes précédents.

Les mémoires les plus respectées et célébrées au Burundi étaient jusque-là celles de l'ancien président Melchior Ndadaye, en tant que "Martyr de la démocratie", et du prince Louis Rwagasore, en sa qualité de "Héros de l'indépendance nationale".

Dans le cas de feu Cyprien Ntaryamira, le jeune régime du président Pierre Nkurunziza, aura, lui aussi, mis trois années pour le réhabiliter en décrétant une "journée de deuil national" à chaque anniversaire de l'illustre disparu.

Des mauvaises langues y ont cependant vu des "calculs électoralistes", dans un pays où aucun geste du pouvoir n'est donné pour "gratuit", à l'approche des consultations populaires de 2010.

L'éphémère président n'aura présidé, en tout et pour tout, aux destinées du Burundi que pendant deux mois avant de disparaître tragiquement, en même temps que son homologue rwandais, Juvénal Habyarimana, dans un attentat d'avion au dessus de Kigali, dans la soirée du 6 avril 1994.

Le président Ntaryamira avait pourtant voyagé à bord d'un avion personnel pour se rendre à Arusha, en Tanzanie, pour prendre part à un sommet régional sur la crise sociopolitique qui prévalait à l'époque au Burundi.

On ignore aujourd'hui encore les raisons qui l'ont poussé à fausser compagnie à sa suite pour s'embarquer dans le Falcon de son homologue rwandais.

A l'époque des faits, Kigali, la capitale rwandaise, était assiégée par la rébellion du Front patriotique rwandaise (FPR) et certaines spéculations continuent à faire croire que le président Habyarimana aurait voulu utiliser son homologue burundais comme "bouclier humain".

L'ambassadeur du Rwanda au Burundi, Janvier Kanyamashure, a organisé, lundi, une conférence de presse à Bujumbura pour réitérer la demande du pouvoir en place à Kigali aux Nations unies de diligenter une enquête "neutre" destinée à mettre fin aux spéculations et faire toute la lumière sur les circonstances exactes de l'attentat.

Les Nations unies disposaient sur place de milliers de casques bleus avant de les retirer en catastrophe, au début du génocide rwandais de 1994.

Les regards sont, pour le moment, tournés du côté de la justice française qui s'est saisie du dossier en émettant des mandats d'arrêt internationaux contre une dizaine de hauts responsables politico-militaires du régime en place à Kigali.

Un pilote et des mécaniciens français du Falcon présidentiel rwandais ont également péri dans l'attentat de Kigali, ce qui explique en grande partie l'intérêt de la justice française pour le dossier.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher