topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Prestation de serment des membres de la nouvelle CENI du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 08/04/2009

Bujumbura, Burundi - Les cinq membres de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burundi ont prêté serment, mercredi, au Parlement, en prélude à leur entrée en fonction pour préparer les prochaines consultations populaires de 2010.

Dans leur serment, les membres de la CENI ont juré fidélité à la Charte de l'unité nationale et à la Constitution et se sont engagés à organiser les élections "en toute indépendance et avec probité, impartialité et un sens aigu de patriotisme".

Nous allons nous atteler à la tâche dès demain et le temps n'est jamais insuffisant pour qui sait s'organiser et veut réellement travailler", a rassuré le président de la nouvelle structure, Pierre Claver Ndayicariye à l'issue de la cérémonie.

Des assurances ont été également données par le ministère burundais de l'Intérieur à tous ceux qui craignent des retards dans la préparation et l'organisation des secondes élections générales post-conflit très attendues des acteurs politiques nationaux.

Au niveau de la logistique, le ministère a fait savoir que les urnes ayant servi aux premières élections générales post-conflit de 2005 ont été conservées proprement et devraient ressortir.

Par ailleurs, la Constitution transitoire et le Code électoral du moment n'auraient besoin que de simples retouches pour s'adapter au suffrage universel direct qui sera de mise en 2010.

Rien n'a, en revanche, encore été dit au sujet du fichier électoral qui demande normalement à être actualisé à travers un recensement des personnes en âge légal de prendre part au vote de 2010.

Le Burundi tente de renouer avec une vie démocratique normale après plus d'une décennie de guerre civile, de régimes d'exception et d'arrangements politiques comme mode de gouvernement.

Lors des consultations populaires de 2005, qui ont souri au Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, ex-principale rébellion) à peine sorti du maquis, seuls les parlementaires avaient été élus au suffrage universel direct.

Le suffrage universel direct doit, par ailleurs, enterrer l'accord d'août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation au Burundi.

La Constitution transitoire en vigueur dans le pays tire l'essentiel de sa substance de l'accord d'Arusha qui reste le principal instrument juridique de référence dans le partage équitable du pouvoir entre les différentes composantes politico-ethniques du pays.

Les 40 partis politiques reconnus au Burundi s'observent encore et seul le Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU) a déjà dévoilé la candidature de l'ancien président de la République, Domitien Ndayizeye, à la magistrature suprême.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher