topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – QUATRE JOURNALISTES LOURDEMENT CONDAMNÉS EN APPEL POUR AVOIR TENTÉ DE FAIRE UN REPORTAGE AU BURUNDI : La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation de quatre journalistes d’Iwacu arrêtés en octobre 2019 alors qu’ils tentaient de faire un reportage, en province de Bubanza, sur une attaque de la rébellion Red-Tabara. [@rib News, 05/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Christine Kamikazi, Agnès Ndiribusa, Terence Mpozenzi et Egide Harerimana, en dépit d’un dossier d’accusation vide.
Dès sa "réapparition", Agathon Rwasa se pose en patron de l'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 06 août 2013

Burundi : la police empêche l'opposant Agathon Rwasa de rejoindre ses partisans en meeting

Au Burundi, on ne parle que de ça ou presque : le retour d'Agathon Rwasa. Après trois ans passés dans le maquis, le leader historique des ex-rebelles des FNL, aujourd’hui première force d’opposition, revient au pays.

Le pouvoir lui avait imputé les violences ayant suivi les élections générales de 2010. Il a toujours nié. M. Rwasa devait faire ce mardi 6 août une « réapparition publique », mais la police a fait fermer le lieu du meeting.

D'emblée, Agathon Rwasa s'est posé en patron de l'opposition burundaise, et donc principal adversaire de Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005. Ce mardi, il avait prévu de faire une sortie intitulée « réapparition publique ». Ce leader historique des ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL) avait donné rendez-vous à ses militants à 16h10 (heure locale), dans une salle de réception privée, située dans le sud de la capitale Bujumbura. Il était attendu par un millier de sympathisants en liesse, ainsi que des diplomates occidentaux et onusiens. 

Costume bleu marine, chemise blanche et cravate rouge, Agathon Rwasa est arrivé pile à l'heure, mais il a trouvé porte close. Des dizaines de policiers avaient été déployés sur place pour lui en interdire l'accès. Motif invoqué : il n'avait pas les autorisations nécessaires. Son porte-parole Aimé Magera a dénoncé cet argument, rappelant qu'ils avaient même invité le ministre de l'Intérieur en personne.

Démonstration de force

Erreur d'appréciation des autorités ? Cette interdiction a jeté dans les rues de Bujumbura des centaines de militants d'Agathon Rwasa, qui ont traversé à pieds toute la ville en chantant pour aller à son domicile, niché dans le quartier chic de Kiriri, et à un jet de pierre du palais présidentiel. Une véritable démonstration de force devant des dizaines de policiers dépassés par les événements.

Agathon Rwasa, lui, a reçu la presse, et a justifié son exil par la nécessité de « sauver sa peau », avant d'endosser son costume de principal opposant burundais : « J'appelle tous ceux qui sont épris de justice et de paix à faire cause commune avec moi et les FNL, car il y a une nécessité de changement à la tête du pouvoir burundais. »

En interdisant le meeting, ce même pouvoir burundais a lancé au chef historique des FNL un message très clair : il ne lui fera pas de cadeau.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher