topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

BURUNDI : Des inondations déplacent des milliers d’habitants au nord de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

IRIN, 15 avril 2009

De fortes pluies se sont abattues sur la commune de Buterere, au nord de la ville, provoquant le déplacement de milliers de personnes.

BUJUMBURA - Des inondations causées par les pluies ont provoqué le déplacement de plus de 8 000 personnes, endommagé au moins 1 200 habitations, et détruit les cultures dans une commune située au nord de Bujumbura, capitale du Burundi, selon un responsable.

«Les pluies ont détruit de nombreuses maisons et un grand nombre de cultures ; d’autres sont encore inondées», a indiqué Moise Ndayisenga, administrateur de la commune de Buterere.

De nouvelles pluies sont tombées le 12 avril à Buterere – une région située à basse altitude - mais certaines zones restant inaccessibles, un état des lieux complet n’a pas encore pu être effectué pour déterminer l’ampleur du déplacement de population et des dégâts occasionnés, selon le responsable.

Le 12 avril, de nouvelles pluies torrentielles se sont abattues sur Maramvya, une zone habitée de Buterere ; elles ont provoqué le déplacement de 450 familles et détruit au moins 100 logements, a-t-il indiqué, ajoutant : «La moitié de la population de la commune de Buterere risque d’être plongée dans la misère».

Les eaux ont atteint des zones auparavant épargnées, «et ont même coulé sur une route qui mène à l’aéroport international de Bujumbura», a-t-il expliqué.

Claude Niyonzima, un des sinistrés de Buterere, a rapporté que l’eau était montée à plus d’un mètre, inondant les habitations : «Les pluies ont attaqué les briques de terre de ma maison, qui se sont transformées en une pâte aqueuse, avant que ma maison s’effondre».

«Les pluies ont abîmé mon vieux matelas, ma vaisselle, mes vêtements et ma farine de manioc», a raconté Sifa Nzeyimana, 36 ans, mère de trois enfants.

Les déplacés dépendent de la charité pour se loger et se nourrir.

«J’ai trouvé refuge chez un ami. Je suis en bons termes avec mes voisins ; aujourd’hui, l’un d’entre eux me donne un plat, demain, un autre m’en donne un autre ; et on vit comme ça», a expliqué Mme Nzeyimana.

Sienu Ntakirutimana, une autre habitante de Buterere, a raconté qu’elle avait perdu tous ses biens, y compris le peu d’argent qu’elle avait réussi à économiser pour pouvoir nourrir ses cinq enfants ; aujourd’hui, ces derniers ne savent pas de quoi sera fait leur prochain repas.

«Parfois, nos amis ou nos voisins nous donnent un peu de nourriture, parfois, on passe la journée ou la nuit sans manger», a-t-elle expliqué.

Mme Ntakirutimana a expliqué qu’elle avait dû se séparer de certains de ses enfants, faute d’avoir pu trouver un refuge convenable pour l’ensemble de la famille : «J’ai laissé quatre de mes cinq enfants chez d’autres voisins, dont les maisons n’ont pas été détruites, bien que cela me pèse».

Pas de système d’évacuation

D’après les habitants, la situation est aggravée par l’absence de canaux d’évacuation. «Les pluies vont causer davantage de dégâts si on ne construit pas de canaux pour permettre à l’eau de s’écouler», a expliqué Emmanuel Nsengiyumva, un autre déplacé, en écopant l’eau de sa maison.

Le Kinyankonge, un cours d’eau de la région, est sorti de son lit, comme il l’a déjà fait au cours de précédentes saisons des pluies, causant de nouvelles souffrances aux habitants ; ceux-ci ont demandé qu’un pont soit construit sur la rivière et que des fossés d’écoulement soient creusés.

Jean Marie Sabushimike, professeur de géographie à l’université du Burundi, a appelé au lancement d’un «plan urgent pour prévenir de telles catastrophes naturelles».

A l’heure actuelle, pour prévenir les épidémies de maladies hydriques telles que le choléra ou la dysenterie, les représentants de la Croix-Rouge pulvérisent [du désinfectant] dans les villages de Buterere, où les latrines à fosse ont été détruites par les eaux de crues.

Les autorités sont également intervenues pour faire face aux inondations à Buterere : Immaculée Nahayo, ministre de la Solidarité nationale, s’est rendue auprès des déplacés pour leur distribuer de la farine de maïs, des couvertures et des ustensiles de cuisine.

Mme Nahayo a déclaré que le gouvernement distribuerait des plaques de tôle ondulée aux personnes dont les habitations ont été détruites.

[FIN] [Les informations vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher