topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L'OMS réitère son engagement pour une couverture universelle au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 27/08/2013 - Source Xinhua

Le Burundi et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont soufflé ce mardi sur les 50 bougies d'une coopération fructueuse, occasion pour l'OMS de réitérer son engagement à répondre aux attentes du gouvernement du Burundi dans sa politique nationale en matière de santé.

Selon le Dr. Dramé Babacr, représentant de l'OMS au Burundi, la réforme introduite est à trois dimensions avec comme objectifs d' assurer une meilleure gouvernance en tant que chef de file de la santé des peuples, d'améliorer les résultats sanitaires en mettant le focus sur les priorités de la santé mondiale et de veiller à ce que l'Organisation privilégie l'excellence et agisse de manière efficace, efficiente, souple, objective, transparente et responsable.

« En appliquant cette réforme au Burundi, l'OMS réitère son engagement à répondre efficacement aux attentes du gouvernement pour la mise en oeuvre de sa politique et de son Plan National de Développement Sanitaire dans le cadre de la vision 2025 pour une couverture universelle en santé », a déclaré le Dramé Babacar.

Il a fait savoir que l'OMS s'engage en perspective à soutenir les institutions de formation académique, en l'occurrence l' Institut National de Santé Publique et la faculté de médecine, notamment dans le domaine de la recherche et des échanges d' expérience avec les autres institutions africaines de formation telles que l'Institut Régional de Santé Publique avec lequel des accords de partenariat viennent d'être signés.

Il a indiqué qu'un accord particulier sera aussi mis pour le fonctionnement de l'Observatoire National des Ressources Humaines ainsi que l'Observatoire National de la Santé.

L'Accord de Coopération entre le Royaume du Burundi à l'époque et l'OMS a été signé le 30 août 1963 mais ce n'est qu'en 1965 que le bureau de l'OMS au Burundi a commencé à être fonctionnel. Depuis, en compagnie avec les autres partenaires techniques et financiers, l'OMS accompagne le Burundi dans la mise en oeuvre des politiques et programmes prioritaires de santé publique.

Il s'agit entre autres de la production de normes et standards, le renforcement du partenariat et la mobilisation des politiques extérieures, la recherche en santé, la production et la diffusion des informations sanitaires, le renforcement des capacités, le renforcement du système de santé et la vaccination pour ne citer que ces actions.

Pour la ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le SIDA, Mme Sabine Ntakarutimana, ces actions de l'OMS « ont permis d'enregistrer des résultats sanitaires satisfaisants même si les défis ne manquent pas ». Elle a cité entre autres comme résultats la réduction de la mortalité infanto-juvénile, la réduction de la séroprévalence du VIH ou encore le contrôle du paludisme et d' autres pathologies. Parlant des défis, elle a insisté sur les maladies chroniques non transmissibles qui, selon elle, « constituent pour le Burundi un lourd fardeau qui vient s'ajouter aux maladies transmissibles ».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher