topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bikomagu comme CEMG : Une "erreur fatale" pour Ndadaye Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 21/10/2013

Nomination du Colonel Jean BIKOMAGU comme Chef d’Etat Major de l’armée.

Une erreur fatale du Président Melchior NDADAYE

Par Hassan Ngendakumana

Le président Melchior NDADAYE a été élu en juin 1993, autant par détestation de ses prédécesseurs que par engagement sur son nom. Vers les  années 80, on observait deux tendances parmi les opposants hutu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burundi. Il y avait une tendance qui préconisait la lutte armée, convaincue que seules les armes pouvaient faire contraindre le pouvoir mono ethnique tutsi à comprendre sa frustration et à accepter de négocier. Une autre tendance dont faisait partie Melchior NDADAYE, s’opposait à la lutte armée préférant militer de façon pacifique.

Vers 1991, c’était le colonel Jean BIKOMAGU qui avait comme mission de traquer ceux qui pensaient se libérer par les armes, ce colonel a été tellement efficace dans l’épuration de ceux qu’on appelait « INYANKABURUNDI » jusqu’à en devenir une véritable « star de tueur en série ».

Tout juste après son investiture, à la grande surprise de tout le monde, le président Melchior NDANDAYE a nommé par décret le colonel Jean BIKOMAGU comme chef d’état major de l’armée burundaise. Des questions surgirent les milieux hutus sur le pourquoi ou les motivations de ce choix. Était-ce une stratégie ? Mais laquelle mon Dieu ? Les uns diront que « Uwuhana umurozi amubitsa umwana ». Et alors s’il le dévore ?

De toute façon, au-delà de tous ces questionnements, seul le Président NDADAYE savait les raisons de son choix, que même sa raison ne connaissait pas. Nombreux parmi ses compagnons qui voulaient des explications la réponse était ferme : « Quand le président a décidé, les  autres, ça ferme sa gueule, si ça veut l’ouvrir, ça démissionne ». Mais la vérité est que, tout ce qui ne s’explique pas officiellement est le plus souvent douteux. Et après ce qui s’est passé se passa. Notre cher Président NDADAYE avait oublié que « c’est le cheval que tu engraisse qui te tue ».

Mais alors, quelle leçon faut-il tirer de cette erreur commise par le Président NDADAYE ?

Faut-il tenter de dompter l’indomptable quelque soient les raisons politiques, économiques ou sociales?  N’y avait-il d’autres colonels moins virulents et moins méchants que BIKOMAGU ?

Un Burundais a dit : « Ndahazi araharwa ».

Le temps lave les blessures mais ne délave pas la mémoire.

Hassan NGENDAKUMANA

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher